Megijima

Megijima est une petite île de 4 kilomètres de côtes qui se situe à environ 20 minutes en ferry du port de Takamatsu. Juste à côté se trouve l’île d’Ogijima, les deux îles sont donc souvent mentionnées ensemble.

Près du mont Washigamine au nord se trouve une grotte longue de 400 mètres. On raconte qu’elle aurait été creusée à la main 1 siècle avant J.C. mais on ignore pourquoi. Certaines légendes disent que ce sont des démons qui l’auraient creusé. On l’associe d’ailleurs à la célèbre légende de Momotaro. On y trouve plusieurs objets en forme de démon, comme des statues, imaginés par les élèves des écoles de la préfecture de Kagawa. Lorsque vous remontez la grotte jusqu’au sommet, ne manquez pas la vue à 360°C depuis une plateforme surplombant la mer intérieure de Seto. 
 

On appelait d’ailleurs cette île : Onigashima (l’île des démons) et les petits villages s’y trouvant ont une véritable particularité, un paysage unique. On y trouve aussi des murs en pierre que l’on appelle Ote, et lorsque l'on se balade entre ceux-ci, le chemin devient un vrai labyrinthe. Ces murs n’étaient pas des murs de défenses comme on pourrait le penser mais servaient à protéger le village des fortes rafales de vent qui soufflent jusqu’au sommet du mont Takato(216m).
 

Megishima a de plus été sélectionnée également pour participer au festival de la triennale de Setouchi, et de nombreuses oeuvres y sont exposées.

L’école primaire s’y trouvant a par exemple été transformée en oeuvre d’art par Shinro Ohtake, son oeuvre portant le nom de Mekon, “Me” étant le me de Megijima et “Kon” qui signifie en  japonais la racine. On y admire également le travail du sculpteur Yasuyoshi Sugiura “la terrasse du vent”; ou “la présence de l’absence” de l’argentin Leandro Erlich. Partout sur l’île, l’art est au rendez-vous.
該当する商品がありません