Performance artistique et tradition: l'Okinawa Eisa

16 Oct 2019


Parmi les particularités de la culture japonaise figurent des performances artistiques (danses, théâtre...etc) et des instruments de musique spécifiques au Pays du soleil levant, qui varient également selon les régions. En termes de performances artistiques, vous avez sûrement déjà entendu parlé des plus populaires telles que le théâtre nô et la danse traditionnelle de Shikoku l’Awaodori. Mais connaissiez-vous le Eisa d’Okinawa ?

Le eisa est un art du spectacle traditionnel originaire d’Okinawa (l'une des 47 préfectures du Japon, constituée d'un archipel de 160 îles situées au Sud de l'île principale Honshu).
On suppose qu’à l’origine, cet art du spectacle aurait été une façon de renvoyer les esprits ancestraux, qui étaient descendus pour le Festival Obon (équivalent de notre Toussaint), vers le monde spirituel en tapant très fort sur le tambour japonais taikô. A l’heure actuelle, on peut admirer cette chorégraphie musicale durant les festivals d’été et autres événements spéciaux.

       

Une vingtaine ou trentaine de danseurs et danseuses, en ligne ou en cercle, enchaînent des pas chorégraphiés au son euphorique du rythme de leur chant et des instruments qu'ils manient avec habilité.
Vous pouvez ainsi entendre le son: du sanshin (guitare traditionnelle d’Okinawa); de trois types de tambours différents (selon la région) que sont le ōdaiko (un grand tambour de baril), le shimedaiko (un tambour moyen) et le paaranku (un petit tambour de main); des gongs à main ainsi que des castagnettes yotsutake (castagnettes spécifiques à la musique d'Okinawa).
Hommes et femmes sont vêtus de costumes spécifiques aux couleurs vives et coiffent un turban caractéristique noué à la tête.

La performance est véritablement époustouflante et représente un véritable effort physique: pas facile de danser en portant en même temps un instrument plus ou moins lourd!


Cette tradition initalement religieuse se perpétue depuis des siècles et possède désormais une place importante dans la culture de cette île du Sud.
Depuis 1995, une parade composée de 10 000 danseurs d’eisa a lieu le premier dimanche d’août chaque année sur Kokusaidori, la rue principale de Naha (capitale d’Okinawa). Mais si vous ne pouvez faire le déplacement, des évènements culturels organisés par des localités en dehors de Okinawa invitent régulièrement des groupes de eisa à démontrer leur art !

Nous sommes une agence de voyage spécialiste du Japon basée à Tokyo, cliquez ici pour contacter nos experts afin d’obtenir plus d’informations sur votre prochain séjour.