Agritourisme dans un village de thé de Kyoto, Mont Koya, Ise Jingu

Visitons la campagne idyllique japonaise dans le village du thé de Kyoto avec la population locale tout en faisant l'expérience de l'agritourisme. Vous serez plongés dans la vie quotidienne des cultivateurs et apprendrez tous les secrets du thé japonais dans l'une des plus importantes productions du Japon. Ce circuit regorge d'expériences variées telles qu'un séjour au Mont Koya dans un temple au coeur des traditions bouddhistes. Vous serez logé dans un hébergement typique de style "shukubo":auberge gérée par les moines, et pourrez selon vos envies, participer aux prières du matin dans une atmosphère à la fois spirituelle et mystérieuse. Que diriez vous de visiter ensuite un ancien village ninja où vous apprendrez tout sur les techniques de ces guerriers silencieux, jusqu’à visiter un ancien domaine aux nombreux pièges.

Nous visiterons également le sanctuaire d'Ise, l'un des plus importants et des plus sacrés du Japon. Au milieu de la forêt et près des rivières, parcourez les chemins de campagne ponctués de petits temples cachés, pour une balade des plus spirituelles.
8
From ¥296,000

Vue d'ensemble

Visitons la campagne idyllique japonaise dans le village du thé de Kyoto avec la population locale tout en faisant l'expérience de l'agritourisme. Vous serez plongés dans la vie quotidienne des cultivateurs et apprendrez tous les secrets du thé japonais dans l'une des plus importantes productions du Japon. Ce circuit regorge d'expériences variées telles qu'un séjour au Mont Koya dans un temple au coeur des traditions bouddhistes. Vous serez logé dans un hébergement typique de style "shukubo":auberge gérée par les moines, et pourrez selon vos envies, participer aux prières du matin dans une atmosphère à la fois spirituelle et mystérieuse. Que diriez vous de visiter ensuite un ancien village ninja où vous apprendrez tout sur les techniques de ces guerriers silencieux, jusqu’à visiter un ancien domaine aux nombreux pièges.

Nous visiterons également le sanctuaire d'Ise, l'un des plus importants et des plus sacrés du Japon. Au milieu de la forêt et près des rivières, parcourez les chemins de campagne ponctués de petits temples cachés, pour une balade des plus spirituelles.

Idées de choses à faire jusqu'à la veille du circuit

Kayabuki no sato à Miyama
Au nord de Kyoto, il existe de nombreux endroits remarquables, où de nombreux villages traditionnels méritent le détour. Parmi ceux ci, que diriez vous de visiter un village isolé qui garde encore aujourd’hui l’architecture des temps anciens ? Pour les connaisseurs, Kayabuki-no-Sato est un village comparable au village de Shirakawa-go, situé lui dans la Préfecture de Gifu, avec ses maisons aux toits de chaume qui protègent les habitants des rudes hivers aux fortes chutes de neige. Le village est de plus entouré par des paysages sublimes. Deux des maisons sont aujourd’hui transformées en musée ou l’on peut découvrir l’artisanat traditionnel local, l’intérieur des maisons de style japonais ancien, et également une galerie d’art. Après vous êtes baladé dans ce village apaisant et charmant, dont les couleurs changent à chaque saison, que diriez vous d’une petite randonnée dans la forêt Ashiyu pour profiter d’un tout autre panorama ?
 
Petit train touristique "torokko" de Sagano et descente de la rivière Hozu en bateau
Peut-être connaissez vous Arashiyama, région naturelle de Kyoto, connue pour sa forêt de bambous et son parc aux singes, sans compter le nombre important de temples bouddhistes et shinto qui s’y trouvent ? Sachez que vous pouvez emprunter un petit train pittoresque et  traverser la région montagneuse environnante et les paysages magnifiques à deux pas de Kyoto. Le train Torokko, connu aussi comme “romantic train” porte bien son nom, voyageant le long de la rivière Hozugawa dans une belle vallée. De plus, il est possible et recommandé d’embarquer à bord d’un petit bateau ,depuis la station terminus de Kameoka, pour descendre la rivière. Une croisière de 16 kilomètres à travers les rapides et paysages sublimes de la rivière jusqu’à Arashiyama. Une Balade ludique et agréable à ne pas manquer.


Les Matsuri (Festivals) de Kyoto
Au fil des saisons, de nombreux festivals sont organisés à Kyoto, dont trois principaux sont à ne pas manquer lors de votre voyage. En automne, le 22 octobre, vous pourrez admirer au festival Jidai de Kyoto, une parade de centaines de personnes vêtues d’habits traditionnels, marchant  du Palais impérial jusqu’au sanctuaire Heian Jingu; au printemps se tient le festival Aoi, autour de la mi-mai, au temple Kamigamo, où l’on admire aussi ces traditions pleines de couleurs; en été, le festival de Gion vous émerveillera par la beauté de ses immenses chars décorés de parures et ses danses traditionnelles.

Jour 1 : Kyoto

Visites libres de Kyoto.

Nuitée à Kyoto.
Hôtel à Kyoto (☆☆☆)
breakfast

Jour 2 : Kyoto - Mont Koya

Programme de la journée
[Kyoto] >>>🚃>>> +++🚠+++ [Mont Koya] 
 
Signes correspondant aux transports
bus local: ===🚌===/ train : >>>🚃>>> / Shinkansen  : ⋙⋙🚅⋙⋙ / ferry: ~~~🚢~~~ / yacht: ~~~⛵~~~/funiculaire: +++🚠+++ / téléphérique: ***🚟*** / télécabine: ***🚡*** / taxi: ----🚕---- / bicycle: ….🚴…. / à pied: ....🚶.... /Nuitée : 🛌💤

Mont Koya

Le mont Koya est une montagne sacrée de la péninsule de Kii, situé à 100 kilomètres au sud d'Osaka dans le département de Wakayama . Koya-san est un lieu de pèlerinage bouddhiste reconnu, où les voyageurs viennent effectuer une retraite religieuse et/ou spirituelle dans l'un des 117 temples du complexe et à travers le magnifique parc quasi-national de Ryujin.

Les touristes au Japon partagent avec la plupart de leurs homologues étrangers un attrait compréhensible notamment pour Tokyo et Kyoto. Mais ils y ajoutent cette fascination  pour le Mont Koya.
Le trajet se traduit par un petit périple organisé et très accessible. Koya étant niché directement au sud d'Osaka, le point de départ s'y place naturellement. Comptez environ deux heures en utilisant trois tansports ; train, funiculaire et bus. Une fois au sommet, les distances s'avèrent relativement restreintes (les deux points d'intérêt le plus écartés sont séparées par quelques kilomètres tout au plus) alors il est possible de tout faire à pied.
Le cœur de la visite réside notamment dans la sublime balade jusqu'à Okuno-in, la mausolée de Kobo Daishi (Kukai), l'un des fondateurs au IXe siècle du bouddhisme tel qu'on le connaît au Japon. Ne vous trompez pas de chemin, toutefois : si l'original, typique, offre une marche délicieuse entre les cimes gardiennes d'un cimetière qui s'étend à perte de vue, l'envers de l'incroyable mausolée peine à masquer une large allée goudronnée sans âme, où se déverse un flot constant de cars touristiques. 
Le reste de la balade au Mont Koya consiste en plusieurs jolis points d'intérêt, parmi lesquels Garan, Kongobu-ji ou encore Daimon. De quoi passer un très bon moment sur place malgré les hordes de visiteurs, en particulier francophones et en particulier en haute saison, qui empêchent parfois d'y trouver le calme recherché.


Shukubo: séjour dans un temple

 
Expérience de voyage unique au Japon, dormir dans un temple japonais permet de s'immerger dans l'atomosphère mystérieuse de la vie monastique
Le Shukubo, qui signifie littéralement "dormir chez les moines" en japonais, est pour beaucoup de visiteurs étrangers un incontournable du voyage au Japon.
Cette expérience d'hébergement dans un temple bouddhiste permet de découvrir le quotidien des moines japonais, de s'initier à la cuisine végétarienne "shôjin ryôri", et parfois d'assister aux rituels religieux du matin. 
Les shukubo sont ouverts à tous les visiteurs étrangers, sans discrimination de sexe,ni de nationalité ni de religion.

Malgré l'image spartiate parfois associée aux monastères japonais, soyez assuré de trouver un minimum de confort garanti dans votre chambre à coucher : tatami, futon, couverture, lampe de poche etc. 
En revanche, ne soyez pas surpris de n'y trouver ni radio, ni téléviseur, ni salle de bain privée. A la manière des auberges traditionnelles ryokan, il vous faudra ainsi partager la salle de bain commune.
Pas de carte non plus pour le repas du soir : menu unique pour tout le monde, sans viande ni poisson ! Ceci étant, certains temples tolèrent la consommation d'alcool et vous proposeront bières, vins ou saké.

Quelles que soient vos orientations religieuses, assister au rituel liturgique du matin est une expérience riche de sens, qui constitue pour beaucoup le charme premier du shukubo
Chaque secte bouddhique cultive ses propres rituels : entre la séance de méditation collective, la récitation de soutras sacrés, ou le rituel du feu du bouddhisme ésotérique, le visiteur n'a que l’embarras du choix. 
La participation au rituel du matin n'a toutefois rien d'obligatoire. Pour les personnes intéressées, sachez néanmoins qu'il vaut faudra vous lever tôt, vers 5h ou 6h du matin !
Shukubo au Mont Koya
breakfast, dinner

Jour 3 jusque l'après-midi : Nara - Wazuka "la region du the"

Parc de Nara
Parc de Nara (Nara Kōen) est un parc public de la ville de Nara au Japon, situé au pied du mont Wakakusa, fondé en 1880 et depuis administré par la préfecture de Nara.
Le parc est l'un des lieux de beauté pittoresque désignés par le ministère de l'Éducation. Plus de 1,200 cerfs sauvages (shika) déambulant librement dans le parc sont également sous la désignation du ministère, classés « trésor naturel ».
Bien que la superficie officielle du parc est d'environ 502 ha, le domaine qui comprend les emprises du Tōdai-ji, du Kōfuku-ji et du Kasuga-taisha qui sont soit sur le bord ou entouré par le parc de Nara, fait jusqu'à 660 ha.
Alors que le parc de Nara est généralement associé aux grands domaines des temples et du parc proprement dit, les jardins précédemment privés sont maintenant ouverts au public. Ces jardins font usage des bâtiments du temple comme caractéristiques auxiliaires de leurs paysages.
Le parc abrite le musée national de Nara et le Todai-ji où le plus grand bâtiment en bois du monde abrite une statue de Bouddha haute de quelque 16 m.
Hôtel (☆☆☆) ou Maison d'hote à Wazuka et ces environs
breakfast, dinner, lunch

Jour 3 (soir) - Jour 5(midi) : Agritourisme à Wazuka

Bienvenue à Tea-topia WAZUKA
Dans la ville Wazuka, située à la limite sud de la préfecture de Kyoto, est cultivée environ la moitié de la production totale du thé Uji de la préfecture.
Le paysage panoramique des champs de thé de Wazuka qui a vu défiler plus de 800 ans de production à travers les générations est si beau et si précieux, que la ville s’est vu attribuée la première place dans la liste des “panoramas exceptionnels” de la préfecture de Kyoto.
Elle a également été enregistrée comme l'un des patrimoine du Japon en 2015.
Wazuka est un endroit où vous pouvez vous ressourcer dans une nature spectaculaire et faire la rencontre de personnes chaleureuses.
Nous espérons que vous apprécierez les champs de thé de Wazuka ainsi que les spécialités culinaires uniques à cette région du Japon.


Plantations de thé à ISHIDERA
Les plantations de thé les plus célèbres de Wazuka se trouvent à Ishitera, désignées comme  premières de la liste des “sites au panoramas exceptionnels” de la préfecture de Kyoto.
L’image de ce champs de thé est d’ailleurs souvent utilisée dans le cadre de la promotion du thé à Kyoto. Il faut environ 10 à 15 minutes pour s'y rendre à pied depuis l'arrêt de bus le plus proche : "Wazuka Takahashi"
Les champs de thé sont ponctuées de maisons plus ou moins anciennes, et l’on y admire aussi au printemps, les fleurs de cerisiers qui viennent s’immiscer dans ce superbe  paysage.


Plantations de thé à HARAYAMA
Une forme rare et particulière de plantation de thé peut être vue à Wazuka dans la région agricole de Harayama, qui cultive ses champs de manière circulaire (guide nécessaire). Vous pouvez y sentir la beauté naturelle et à la fois artificielle qui s’en dégage. Ces plantations  témoignent de la difficulté et de l’effort auxquels les ancêtres devaient faire face.
 
Il faut environ 30 minutes à pied de l'arrêt de bus le plus proche : "Harayama".
 
Il n’est pas facile de se frayer un chemin à travers ces champs et de grimper en haut de la colline, pourtant, une fois au sommet, le panorama y est incroyable, les champs de thé vert se confondant avec le paysage rustique de la petite ville de Wazuka. Ce spectacle vous fera oublier tout de suite votre fatigue !


Plantations de thé À SHIRASU & ERIHARA
Le long du chemin qui mène à la tombe royale du prince Asaka, nous pouvons voir les plantations de thé de Shirasu et celles de Erihara de l'autre côté. Les plantations de thé de Wazuka s'étendent depuis les pentes escarpées de la montagne jusqu'au sommet.
Les plantations de thé de du quartier  de Erihara à Wazuka, sont cultivées d’une manière semblable à un patchwork.
 
De l’autre côté de la montagne se trouve le quartier Shirasu où le paysage des plantations de thé se transforme en fonction des saisons. La randonnée y est fortement recommandée.


Miroku Magai-butsu:L'image debout de Bouddha sur le rocher
Miroku-bosatsu,Mytreya, se tient debout  sur la falaise et regarde la rivière de Wazuka.
Cette statue a été sculptée sur une gigantesque pierre de granit  il y a plus de 700 ans.


Balade dans une plantation de thé
Allons ensemble nous balader dans l’une des trois plus importantes plantations de thé Uji de la région de Wazuka. C’est ici que l’on trouve l’une des plus importantes production de thé vert haut de gamme de tout le pays. Cultiver le thé fait partie de la vie quotidienne des habitants de Wazuka, et vous serez surpris par la beauté du paysage des plantations de thé des cultivateurs locaux.
Vous serez émerveillé aussi par la nature, contemplant forêts,  montagnes et rivières.  Le paysage y est incroyable à chaque saison, et n’attend plus que vous pour en profiter.


Tea picking Expérience
​​​​​“Tea Picking Expérience” est une activité des plus populaires parmi toutes.
Il y a deux saisons pour faire cette expérience; en mai-juin et en septembre-octobre.
La récolte du thé est souvent imaginée  à la main, mais aujourd'hui au Japon, l’utilisation de machines est devenue la tendance générale.
La cueillette du thé à la main est seulement pratiquée pour le Gyokuro ou le Matcha de première catégorie, pour un concours et pour des événements spéciaux.
Il est possible de pratiquer la cueillette de thé à Wazuka, sauf lors des hautes saisons lorsque les fermiers sont trop occupés (Merci de votre compréhension).
En fonction de vos demandes, il est possible de louer un costume traditionnel pour la cueillette. 


Comparer 3 sortes de thé (juillet-avril)
Il existe beaucoup de sortes de thé au Japon. On trouve le Sencha, le Hojicha, le Genmaicha ou thé au riz brun, le matcha (poudre de thé vert), le thé Oolong, ou encore le thé noir.  Saviez vous que toutes ces sortes de thé venaient du même arbre à thé ? Il y a en effet une différence dans le procédé de cultivation et de fabrication.
Nous ferons l'expérience de comparer 3 sortes de thé directement venues du même arbre à thé.
Après  en dégusté chaque sorte , serez vous capable de sentir les différences de goût ?
On trouve le Sencha, le Gyokuro, le Tencha, il existe le thé qui résiste au givre, celui dont la récolte est importante, et chacune de ces particularités sera prise en compte par le cultivateur et déterminera l'emplacement des plantations ainsi que la période de récolte des feuilles.
Le thé mélangé est fortement distribué dans le monde, mais Wazuka étant une région de production importante, nous pouvons faire l'expérience unique de comparer chaque sorte de thé.


Leçons de thé japonais
Comment faire le Thé
A Wazuka, le berceau du délicieux thé Uji, être instruit par de véritables producteurs sur la manière de le préparer est une expérience prodigieuse.
Habituellement, nous faisons du thé sans réfléchir. De nos jours, de plus en plus de gens ont tendance à le boire  en sachet et oublier la véritable manière de l’infuser convenablement en théière.
Préparez-le au mieux en suivant les instructions des producteurs et découvrez tous les secrets de sa fabrication.
Les cours de thé deviennent de plus en plus populaires, et l’on entend souvent les participants s’étonner de son goût unique et subtile ainsi que de la manière de le préparer.  


Expérience de fabrication de tisanes aux herbes et savons
Nous dégusterons dans "Wazuka green farm" , une tisane préparée avec des herbes fraîches que nous cueillerons nous même.
Profitez de l’arôme et du goût particulier de ces herbes fraîches tout juste cueillies.
De plus, à partir de ces herbes, nous pouvons fabriquer des savons à la main.
Ramenons avec nos souvenirs, la bonne senteur de ces savons organiques.


Expérience de la cérémonie du thé : le sâdo
Faisons ensemble l’expérience de la cérémonie du thé, dans un chashitsu (pièce dédiée à la cérémonie du thé) ou encore en extérieur ("Nodate" en japonais),  nous pourrons observer la préparation "Otemae" propre à la cérémonie de style "Urasenke". Ensuite, vous pourrez essayer vous même de préparer le thé matcha. Nous apprendrons également la manière de déguster les okashis (pâtisseries traditionnelles japonaises) et le thé.
 
La cérémonie du thé représente un moment important et unique entre l’hôte(qui accueil) et le client (qui reçoit le thé). Pendant la préparation, les images défileront devant vos yeux, vous entendrez le son du "Kama" (récipient pour préparer le thé), sentirez son arôme moelleux et aurez la joie de le goûter. Mettez tous vos sens en éveil et profitez de cette profonde sensation.

Départ vers midi de Wazuka
※Selon la saison et la disponibilité des cultivateurs, veuillez noter que le programme pourrait être modifié.  
Hôtel (☆☆☆) ou Maison d'hôte à Wazuka ou à ces environs
breakfast, dinner, lunch

Jour 5 (Apres le départ de Wazuka) : Wazuka - Iga - Toba

Iga~Ancien village de NINJA~
La province d'Iga est une ancienne province du Japon qui occupait une région comprise dans l'actuelle partie ouest de la préfecture de Mie.
La province d'Iga était entourée par les provinces d'Ise, Omi, Yamato, Yamashiro.
La ville qui protégeait la province grâce à son château était Ueno, et la province était divisée en quatre districts.
La province d'Iga était célèbre pour les ninjas de son école Iga-ryū, le plus célèbre était sans doute Hanzō Hattori.
La province est d'ailleurs considérée avec la province de Kōga (Kōga-ryū) comme le lieu de naissance du ninjutsu (art martial de la formation des ninjas).
Les techniques Ninja seraient issues de la stratégie militaire du Sonshi importée de Chine au sixième siècle. Ces techniques se sont développées en s’adaptant à leur nouveau milieu, le japon. De fait, la technique Ninja se différencie de la stratégie militaire classique.
Le « Ninja » est la personne qui utilise ces techniques et cette stratégie.
Les écoles de Iga Ninja et Kôga Ninja ont la même origine et sont considérées comme les meilleures du Japon. C’est dans la préfecture de Mie que se trouve le seul musée du Japon dédié à la Culture Ninja.
Il accueille de nombreux visiteurs du monde entier.

La maison des techniques de Ninja

On peut ici observer comment le Ninja de Iga a pu pénétrer dans le château de Ueno en toute discrétion. La vidéo projetée sur l’écran du petit théâtre montre comment il a pu s’introduire à l’intérieur du château et en sortir sans se faire remarquer. Ici sont rassemblés les instruments utilisés par les Ninjas dans le cadre de leurs opérations. Il est même possible de s’essayer au maniement de quelques-uns d’entre eux. Sont exposés plus de 400 sortes d’équipements spécifiques des Ninjas parmi lesquels la fameuse étoile des ninjas : le Shuriken.

Le spectacle Ninja
 

Le spectacle Ninja permet d’observer l’art du combat et les techniques utilisées à l’époque. C’est un spectacle impressionnant du fait des armes utilisées dont le sabre, le Shuriken et Kusarigama (faucille avec chaîne).

Le domaine de Iga Ninja

Cette maison traditionnelle témoigne des multiples astuces défensives utilisées par les Ninjas. Pièges multiples, couloirs secrets sont là afin de préserver le secret des Ninjas : la fabrication de la poudre à canon. Cette maison d’apparence rurale recèle d’étonnants pièges et chausse-trappes comme le Dondengaeshi (mur pivotant), le Nukemichi (passage secret), le Kakushido (porte cachée) et le Katanakakushi (cachette pour le sabre).
Laissez-vous guider par Kunoichi, la femme Ninja. Elle vous révèlera les secrets, les pièges et astuces de la maison des ninjas avec démonstration à l’appui.
Hôtel à Ise ou Toba (☆☆☆)
breakfast, dinner

Jour 6 : Ise - Toba

Sanctuaire d'Ise
Le sanctuaire d'Ise, aussi connu comme le grand sanctuaire d'Ise, est le sanctuaire shinto le plus important du Japon, considéré comme le lieu sacré de cette religion.
Le sanctuaire d'Ise se situe dans la ville d'Ise, au centre de la préfecture de Mie au Japon.
Le lieu dans lequel se trouve le sanctuaire forme une partie du Parc national d'Ise-Shima, qui inclut également d'autres lieux sacrés et historiques, comme Meoto Iwa et le Saikū (résidence impériale pendant l'époque Heian).
Le sanctuaire est en réalité un ensemble complexe composé de plus d'une centaine de petits bâtiments; il se compose de deux sites principaux1: le sanctuaire «intérieur» (Naikū) et le sanctuaire «extérieur» (Gekū). Le premier, dédié à la déesse solaire Amaterasu, est appelé Kōtai-jingū.
Et situé dans le quartier Ujitachi (parfois simplement appelé Uji); le deuxième, dédié à une déesse de la nourriture Toyouke, est officiellement nommé Toyouke daijingū et situé dans le quartier Toyokawa. 6 km séparent les deux sanctuaires.
Réputé pour avoir abrité le miroir sacré de l'Empereur du Japon, le sanctuaire est probablement l'un des lieux les plus sacrés du shintoïsme. L'accès aux lieux est réglementé, le public ne peut viser qu'une partie des sanctuaires.


Visites libres à Isé et Toba après midi.

Les exemples des sites à visiter ci-dessous. 
"Royaume Samouraï Ninja-Ise"
Ce parc à thème permet aux visiteurs de découvrir l'humeur, l'architecture, les vêtements, la nourriture et d'autres aspects de la vie au Japon sous le règne de deux des chefs les plus célèbres, puissants et redoutés du pays: Oda Nobunaga et Toyotomi Hideyoshi.Activités
Une visite à Samurai Kingdom Ninja-Ise autant sur les choses à faire que sur les choses à voir. Vous pouvez apprendre à jouer à des jeux traditionnels japonais avec des dés, des fléchettes et des cartes à jouer. Ou dirigez-vous vers le tir à l'arc pour tirer un arc et une flèche. Et puisque nous sommes dans la patrie du ninja, vous pouvez lancer des étoiles ninja sur des cibles.

Pour obtenir l'expérience complète, assurez-vous de vous habiller en costume traditionnel. Es-tu un samouraï, un maiko ou peut-être un ninja? Les couples qui visitent ensemble voudront rester en costume jusqu'à la tombée de la nuit pour profiter de l'atmosphère romantique dans les rues.

Que voir
Visitez le musée pour voir le processus complexe par lequel les forgerons fabriquent un katana.

Il y a aussi plusieurs spectacles à assister, y compris une reconstitution historique de bataille, un spectacle de tambours de taiko, et un duel de ninja.

Le meilleur endroit pour trouver une belle vue sur la ville du château et la campagne environnante est d'un haut perchoir dans le donjon du château d'Azuchi. Le château est une réplique d'une forteresse construite par Oda Nobunaga à la fin du XVIe siècle pour surveiller sa domination.

"L'île des Perles dans le parc national de Isé-Shima "

Toba est situé au coeur du Japon. Etant la porte du Parc national de Isé-Shima, la ville est un lieu touristique international niché dans les montagnes luxuriantes et protégé par la proxmité de la mer. La vue à courper le souffle de la baie de Toba montre une chapelet d'îlots dont l'une d'elles est l'île des perles Mikimoto, célébre dans le monde.
L'île des Perles Mikimoto est devenu célébre en 1951 pour sa première culture et production de perles réussie dans l'histoire.

A présent, l'île des Mikimoto est visitée par des touristes du monde entier.
Après la traversée du pont des Perles, on continue à voir des perles et des amateurs de perles.
Vous y apprendrez le secréts et la beauté des Perles et contemplerez le gracieux technique de ramassage des perles par les plongeuses proféssionelles.
Profitez de votre visite et gardez quelques souvenirs qui resteront pour toujours dans votre coeur.

Tour de la baie de Toba

Afin de profiter pleinement des îles situées dans la baie de Toba, que diriez vous d’embarquer à bord d’un petit bateau de plaisance ? Si vous embarquez à bord du bateau situé non loin de la gare de Toba, vous aurez la possibilité d’admirer un paysage stupéfiant.En chemin, vous pourrez vous arrêter sur l’île d’Iruka. Iruka signifie dauphin en japonais et vous pourrez commencer la visite par un spectacle de dauphins et d’otaries, il est aussi possible de caresser les dauphins, un spectacle aussi amusant pour les enfants que pour les grands.  Ensuite, soit en télésiège ou à pieds, nous pourrons grimper en haut de la montagne jusqu’à l’observatoire. On y admire une vue magnifique sur toute la baie de Toba.
Le trajet en bateau est d’à peu près 50 minutes (sans l’escale sur L’île d’Iruka). De plus, le trajet en bateau comprenant aussi l’île aux perles de Mikimoto, vous pourrez aussi en profiter. (visite en frais supplémentaire).

Hôtel à Ise ou Toba (☆☆☆)
breakfast, dinner

Jour 7 : Toba -Nagoya

Visites libres à Isé ou Toba dans la matinée. 

Départ vers Nagoya l'après midi.

*Possibilité de partir pour Tokyo à la place de passer la nuit à Nagoya avec supplément de 20000yen. (Transport Nagoya-Tokyo et Hôtel(☆☆☆) aproximité de la gare de Tokyo)
Pas d'assistance entre la gare de Tokyo et l'hôtel.
* Possible de partir au matin ou à la fin de l'après-midi.
* Possible de rester un autre soir. N'hesitez pas à nous consulter. 


Visites libres de Nagoya
Hôtel à Nagoya (☆☆☆)
breakfast

Jour 8 : Idées de choses à faire après la fin du circuit

★Découvrir l’Ukai (pêche aux cormorans) dans la rivière Nagara-gawa ) Gifu
 
L’ukai est une technique de pêche, pratiquée au Japon depuis le VIIème siècle, qui utilise un cormoran dressé pour attraper la truite Ayu, dans la rivière de Nagara, située dans la préfecture de Gifu. Autrefois, les Ayu pêchés étaient offerts à l’empereur. Les pêcheurs pratiquant cet art sont appelés Ujo et il n’y en a que 6  à Gifu. Sur le bateau de bois, Ubune, éclairés par une torche, le Ujo et son oiseau parcours les eaux de la rivières. Durant cette procession, le pêcheur masse régulièrement  la tête et le ventre de l’oiseau après avoir récolté le poisson depuis son bec. Nous pouvons voguer sur un Yataka-bune, petit bateau de bois et profiter pleinement de ce spectacle magique et fantastique.
 
★Goûter la cuisine gourmet de Nagoya
 
Visiter Nagoya, c’est aussi découvrir quelques unes de ces spécialités dans le domaine de la cuisine gourmande. Pour un petit déjeuner original ou pour accompagner votre café, pourquoi ne pas goûter le toast ogura, autrement dit une tartine de pain de mie grillée sur laquelle on étale de la pâte de haricots rouges et de la chantilly ou du mascarpone selon les recettes. Vous pouvez également y goûter le Shiro no whirl, pâtisserie surmontée de crème vanille et arrosée de sirop d’érable. Vous trouverez aisément un café “Komeda coffee” dans les rues de Nagoya, ou d’autres cafés qui vous serviront ces plats gourmands typiques de la ville.
 
★S’amuser et se relaxer à Nagashima Spa Land
 
Pour combiner relaxation et amusement, rien de tel que de passer la journée à Nagashima Spa Land situé au sud ouest de Nagoya au bord de la baie d’Ise. On y trouve un grand parc d’attractions qui distraira aussi bien les enfants que les adultes. Le parc comprend l’une des plus grandes montagnes russes du pays, un parc aquatique, des balades en ferry, une ville pour les enfants “kid town”et bien d’autres surprises. On peut ensuite se relaxer dans les onsens (sources d’eau chaude), et profiter d’un gigantesque spa. La station thermale a de plus reproduit l’ambiance exacte des célèbres onsen de Toyama Kurobe des alpes japonaises et de Oirase stream de la préfecture d’Aomori au nord du Japon.
breakfast

Carte de l'itinéraire

Description

Idées de choses à faire jusqu'à la veille du circuit

Kayabuki no sato à Miyama
Au nord de Kyoto, il existe de nombreux endroits remarquables, où de nombreux villages traditionnels méritent le détour. Parmi ceux ci, que diriez vous de visiter un village isolé qui garde encore aujourd’hui l’architecture des temps anciens ? Pour les connaisseurs, Kayabuki-no-Sato est un village comparable au village de Shirakawa-go, situé lui dans la Préfecture de Gifu, avec ses maisons aux toits de chaume qui protègent les habitants des rudes hivers aux fortes chutes de neige. Le village est de plus entouré par des paysages sublimes. Deux des maisons sont aujourd’hui transformées en musée ou l’on peut découvrir l’artisanat traditionnel local, l’intérieur des maisons de style japonais ancien, et également une galerie d’art. Après vous êtes baladé dans ce village apaisant et charmant, dont les couleurs changent à chaque saison, que diriez vous d’une petite randonnée dans la forêt Ashiyu pour profiter d’un tout autre panorama ?
 
Petit train touristique "torokko" de Sagano et descente de la rivière Hozu en bateau
Peut-être connaissez vous Arashiyama, région naturelle de Kyoto, connue pour sa forêt de bambous et son parc aux singes, sans compter le nombre important de temples bouddhistes et shinto qui s’y trouvent ? Sachez que vous pouvez emprunter un petit train pittoresque et  traverser la région montagneuse environnante et les paysages magnifiques à deux pas de Kyoto. Le train Torokko, connu aussi comme “romantic train” porte bien son nom, voyageant le long de la rivière Hozugawa dans une belle vallée. De plus, il est possible et recommandé d’embarquer à bord d’un petit bateau ,depuis la station terminus de Kameoka, pour descendre la rivière. Une croisière de 16 kilomètres à travers les rapides et paysages sublimes de la rivière jusqu’à Arashiyama. Une Balade ludique et agréable à ne pas manquer.


Les Matsuri (Festivals) de Kyoto
Au fil des saisons, de nombreux festivals sont organisés à Kyoto, dont trois principaux sont à ne pas manquer lors de votre voyage. En automne, le 22 octobre, vous pourrez admirer au festival Jidai de Kyoto, une parade de centaines de personnes vêtues d’habits traditionnels, marchant  du Palais impérial jusqu’au sanctuaire Heian Jingu; au printemps se tient le festival Aoi, autour de la mi-mai, au temple Kamigamo, où l’on admire aussi ces traditions pleines de couleurs; en été, le festival de Gion vous émerveillera par la beauté de ses immenses chars décorés de parures et ses danses traditionnelles.

Jour 1 : Kyoto

Visites libres de Kyoto.

Nuitée à Kyoto.
Hôtel à Kyoto (☆☆☆)
breakfast

Jour 2 : Kyoto - Mont Koya

Programme de la journée
[Kyoto] >>>🚃>>> +++🚠+++ [Mont Koya] 
 
Signes correspondant aux transports
bus local: ===🚌===/ train : >>>🚃>>> / Shinkansen  : ⋙⋙🚅⋙⋙ / ferry: ~~~🚢~~~ / yacht: ~~~⛵~~~/funiculaire: +++🚠+++ / téléphérique: ***🚟*** / télécabine: ***🚡*** / taxi: ----🚕---- / bicycle: ….🚴…. / à pied: ....🚶.... /Nuitée : 🛌💤

Mont Koya

Le mont Koya est une montagne sacrée de la péninsule de Kii, situé à 100 kilomètres au sud d'Osaka dans le département de Wakayama . Koya-san est un lieu de pèlerinage bouddhiste reconnu, où les voyageurs viennent effectuer une retraite religieuse et/ou spirituelle dans l'un des 117 temples du complexe et à travers le magnifique parc quasi-national de Ryujin.

Les touristes au Japon partagent avec la plupart de leurs homologues étrangers un attrait compréhensible notamment pour Tokyo et Kyoto. Mais ils y ajoutent cette fascination  pour le Mont Koya.
Le trajet se traduit par un petit périple organisé et très accessible. Koya étant niché directement au sud d'Osaka, le point de départ s'y place naturellement. Comptez environ deux heures en utilisant trois tansports ; train, funiculaire et bus. Une fois au sommet, les distances s'avèrent relativement restreintes (les deux points d'intérêt le plus écartés sont séparées par quelques kilomètres tout au plus) alors il est possible de tout faire à pied.
Le cœur de la visite réside notamment dans la sublime balade jusqu'à Okuno-in, la mausolée de Kobo Daishi (Kukai), l'un des fondateurs au IXe siècle du bouddhisme tel qu'on le connaît au Japon. Ne vous trompez pas de chemin, toutefois : si l'original, typique, offre une marche délicieuse entre les cimes gardiennes d'un cimetière qui s'étend à perte de vue, l'envers de l'incroyable mausolée peine à masquer une large allée goudronnée sans âme, où se déverse un flot constant de cars touristiques. 
Le reste de la balade au Mont Koya consiste en plusieurs jolis points d'intérêt, parmi lesquels Garan, Kongobu-ji ou encore Daimon. De quoi passer un très bon moment sur place malgré les hordes de visiteurs, en particulier francophones et en particulier en haute saison, qui empêchent parfois d'y trouver le calme recherché.


Shukubo: séjour dans un temple

 
Expérience de voyage unique au Japon, dormir dans un temple japonais permet de s'immerger dans l'atomosphère mystérieuse de la vie monastique
Le Shukubo, qui signifie littéralement "dormir chez les moines" en japonais, est pour beaucoup de visiteurs étrangers un incontournable du voyage au Japon.
Cette expérience d'hébergement dans un temple bouddhiste permet de découvrir le quotidien des moines japonais, de s'initier à la cuisine végétarienne "shôjin ryôri", et parfois d'assister aux rituels religieux du matin. 
Les shukubo sont ouverts à tous les visiteurs étrangers, sans discrimination de sexe,ni de nationalité ni de religion.

Malgré l'image spartiate parfois associée aux monastères japonais, soyez assuré de trouver un minimum de confort garanti dans votre chambre à coucher : tatami, futon, couverture, lampe de poche etc. 
En revanche, ne soyez pas surpris de n'y trouver ni radio, ni téléviseur, ni salle de bain privée. A la manière des auberges traditionnelles ryokan, il vous faudra ainsi partager la salle de bain commune.
Pas de carte non plus pour le repas du soir : menu unique pour tout le monde, sans viande ni poisson ! Ceci étant, certains temples tolèrent la consommation d'alcool et vous proposeront bières, vins ou saké.

Quelles que soient vos orientations religieuses, assister au rituel liturgique du matin est une expérience riche de sens, qui constitue pour beaucoup le charme premier du shukubo
Chaque secte bouddhique cultive ses propres rituels : entre la séance de méditation collective, la récitation de soutras sacrés, ou le rituel du feu du bouddhisme ésotérique, le visiteur n'a que l’embarras du choix. 
La participation au rituel du matin n'a toutefois rien d'obligatoire. Pour les personnes intéressées, sachez néanmoins qu'il vaut faudra vous lever tôt, vers 5h ou 6h du matin !
Shukubo au Mont Koya
breakfast, dinner

Jour 3 jusque l'après-midi : Nara - Wazuka "la region du the"

Parc de Nara
Parc de Nara (Nara Kōen) est un parc public de la ville de Nara au Japon, situé au pied du mont Wakakusa, fondé en 1880 et depuis administré par la préfecture de Nara.
Le parc est l'un des lieux de beauté pittoresque désignés par le ministère de l'Éducation. Plus de 1,200 cerfs sauvages (shika) déambulant librement dans le parc sont également sous la désignation du ministère, classés « trésor naturel ».
Bien que la superficie officielle du parc est d'environ 502 ha, le domaine qui comprend les emprises du Tōdai-ji, du Kōfuku-ji et du Kasuga-taisha qui sont soit sur le bord ou entouré par le parc de Nara, fait jusqu'à 660 ha.
Alors que le parc de Nara est généralement associé aux grands domaines des temples et du parc proprement dit, les jardins précédemment privés sont maintenant ouverts au public. Ces jardins font usage des bâtiments du temple comme caractéristiques auxiliaires de leurs paysages.
Le parc abrite le musée national de Nara et le Todai-ji où le plus grand bâtiment en bois du monde abrite une statue de Bouddha haute de quelque 16 m.
Hôtel (☆☆☆) ou Maison d'hote à Wazuka et ces environs
breakfast, dinner, lunch

Jour 3 (soir) - Jour 5(midi) : Agritourisme à Wazuka

Bienvenue à Tea-topia WAZUKA
Dans la ville Wazuka, située à la limite sud de la préfecture de Kyoto, est cultivée environ la moitié de la production totale du thé Uji de la préfecture.
Le paysage panoramique des champs de thé de Wazuka qui a vu défiler plus de 800 ans de production à travers les générations est si beau et si précieux, que la ville s’est vu attribuée la première place dans la liste des “panoramas exceptionnels” de la préfecture de Kyoto.
Elle a également été enregistrée comme l'un des patrimoine du Japon en 2015.
Wazuka est un endroit où vous pouvez vous ressourcer dans une nature spectaculaire et faire la rencontre de personnes chaleureuses.
Nous espérons que vous apprécierez les champs de thé de Wazuka ainsi que les spécialités culinaires uniques à cette région du Japon.


Plantations de thé à ISHIDERA
Les plantations de thé les plus célèbres de Wazuka se trouvent à Ishitera, désignées comme  premières de la liste des “sites au panoramas exceptionnels” de la préfecture de Kyoto.
L’image de ce champs de thé est d’ailleurs souvent utilisée dans le cadre de la promotion du thé à Kyoto. Il faut environ 10 à 15 minutes pour s'y rendre à pied depuis l'arrêt de bus le plus proche : "Wazuka Takahashi"
Les champs de thé sont ponctuées de maisons plus ou moins anciennes, et l’on y admire aussi au printemps, les fleurs de cerisiers qui viennent s’immiscer dans ce superbe  paysage.


Plantations de thé à HARAYAMA
Une forme rare et particulière de plantation de thé peut être vue à Wazuka dans la région agricole de Harayama, qui cultive ses champs de manière circulaire (guide nécessaire). Vous pouvez y sentir la beauté naturelle et à la fois artificielle qui s’en dégage. Ces plantations  témoignent de la difficulté et de l’effort auxquels les ancêtres devaient faire face.
 
Il faut environ 30 minutes à pied de l'arrêt de bus le plus proche : "Harayama".
 
Il n’est pas facile de se frayer un chemin à travers ces champs et de grimper en haut de la colline, pourtant, une fois au sommet, le panorama y est incroyable, les champs de thé vert se confondant avec le paysage rustique de la petite ville de Wazuka. Ce spectacle vous fera oublier tout de suite votre fatigue !


Plantations de thé À SHIRASU & ERIHARA
Le long du chemin qui mène à la tombe royale du prince Asaka, nous pouvons voir les plantations de thé de Shirasu et celles de Erihara de l'autre côté. Les plantations de thé de Wazuka s'étendent depuis les pentes escarpées de la montagne jusqu'au sommet.
Les plantations de thé de du quartier  de Erihara à Wazuka, sont cultivées d’une manière semblable à un patchwork.
 
De l’autre côté de la montagne se trouve le quartier Shirasu où le paysage des plantations de thé se transforme en fonction des saisons. La randonnée y est fortement recommandée.


Miroku Magai-butsu:L'image debout de Bouddha sur le rocher
Miroku-bosatsu,Mytreya, se tient debout  sur la falaise et regarde la rivière de Wazuka.
Cette statue a été sculptée sur une gigantesque pierre de granit  il y a plus de 700 ans.


Balade dans une plantation de thé
Allons ensemble nous balader dans l’une des trois plus importantes plantations de thé Uji de la région de Wazuka. C’est ici que l’on trouve l’une des plus importantes production de thé vert haut de gamme de tout le pays. Cultiver le thé fait partie de la vie quotidienne des habitants de Wazuka, et vous serez surpris par la beauté du paysage des plantations de thé des cultivateurs locaux.
Vous serez émerveillé aussi par la nature, contemplant forêts,  montagnes et rivières.  Le paysage y est incroyable à chaque saison, et n’attend plus que vous pour en profiter.


Tea picking Expérience
​​​​​“Tea Picking Expérience” est une activité des plus populaires parmi toutes.
Il y a deux saisons pour faire cette expérience; en mai-juin et en septembre-octobre.
La récolte du thé est souvent imaginée  à la main, mais aujourd'hui au Japon, l’utilisation de machines est devenue la tendance générale.
La cueillette du thé à la main est seulement pratiquée pour le Gyokuro ou le Matcha de première catégorie, pour un concours et pour des événements spéciaux.
Il est possible de pratiquer la cueillette de thé à Wazuka, sauf lors des hautes saisons lorsque les fermiers sont trop occupés (Merci de votre compréhension).
En fonction de vos demandes, il est possible de louer un costume traditionnel pour la cueillette. 


Comparer 3 sortes de thé (juillet-avril)
Il existe beaucoup de sortes de thé au Japon. On trouve le Sencha, le Hojicha, le Genmaicha ou thé au riz brun, le matcha (poudre de thé vert), le thé Oolong, ou encore le thé noir.  Saviez vous que toutes ces sortes de thé venaient du même arbre à thé ? Il y a en effet une différence dans le procédé de cultivation et de fabrication.
Nous ferons l'expérience de comparer 3 sortes de thé directement venues du même arbre à thé.
Après  en dégusté chaque sorte , serez vous capable de sentir les différences de goût ?
On trouve le Sencha, le Gyokuro, le Tencha, il existe le thé qui résiste au givre, celui dont la récolte est importante, et chacune de ces particularités sera prise en compte par le cultivateur et déterminera l'emplacement des plantations ainsi que la période de récolte des feuilles.
Le thé mélangé est fortement distribué dans le monde, mais Wazuka étant une région de production importante, nous pouvons faire l'expérience unique de comparer chaque sorte de thé.


Leçons de thé japonais
Comment faire le Thé
A Wazuka, le berceau du délicieux thé Uji, être instruit par de véritables producteurs sur la manière de le préparer est une expérience prodigieuse.
Habituellement, nous faisons du thé sans réfléchir. De nos jours, de plus en plus de gens ont tendance à le boire  en sachet et oublier la véritable manière de l’infuser convenablement en théière.
Préparez-le au mieux en suivant les instructions des producteurs et découvrez tous les secrets de sa fabrication.
Les cours de thé deviennent de plus en plus populaires, et l’on entend souvent les participants s’étonner de son goût unique et subtile ainsi que de la manière de le préparer.  


Expérience de fabrication de tisanes aux herbes et savons
Nous dégusterons dans "Wazuka green farm" , une tisane préparée avec des herbes fraîches que nous cueillerons nous même.
Profitez de l’arôme et du goût particulier de ces herbes fraîches tout juste cueillies.
De plus, à partir de ces herbes, nous pouvons fabriquer des savons à la main.
Ramenons avec nos souvenirs, la bonne senteur de ces savons organiques.


Expérience de la cérémonie du thé : le sâdo
Faisons ensemble l’expérience de la cérémonie du thé, dans un chashitsu (pièce dédiée à la cérémonie du thé) ou encore en extérieur ("Nodate" en japonais),  nous pourrons observer la préparation "Otemae" propre à la cérémonie de style "Urasenke". Ensuite, vous pourrez essayer vous même de préparer le thé matcha. Nous apprendrons également la manière de déguster les okashis (pâtisseries traditionnelles japonaises) et le thé.
 
La cérémonie du thé représente un moment important et unique entre l’hôte(qui accueil) et le client (qui reçoit le thé). Pendant la préparation, les images défileront devant vos yeux, vous entendrez le son du "Kama" (récipient pour préparer le thé), sentirez son arôme moelleux et aurez la joie de le goûter. Mettez tous vos sens en éveil et profitez de cette profonde sensation.

Départ vers midi de Wazuka
※Selon la saison et la disponibilité des cultivateurs, veuillez noter que le programme pourrait être modifié.  
Hôtel (☆☆☆) ou Maison d'hôte à Wazuka ou à ces environs
breakfast, dinner, lunch

Jour 5 (Apres le départ de Wazuka) : Wazuka - Iga - Toba

Iga~Ancien village de NINJA~
La province d'Iga est une ancienne province du Japon qui occupait une région comprise dans l'actuelle partie ouest de la préfecture de Mie.
La province d'Iga était entourée par les provinces d'Ise, Omi, Yamato, Yamashiro.
La ville qui protégeait la province grâce à son château était Ueno, et la province était divisée en quatre districts.
La province d'Iga était célèbre pour les ninjas de son école Iga-ryū, le plus célèbre était sans doute Hanzō Hattori.
La province est d'ailleurs considérée avec la province de Kōga (Kōga-ryū) comme le lieu de naissance du ninjutsu (art martial de la formation des ninjas).
Les techniques Ninja seraient issues de la stratégie militaire du Sonshi importée de Chine au sixième siècle. Ces techniques se sont développées en s’adaptant à leur nouveau milieu, le japon. De fait, la technique Ninja se différencie de la stratégie militaire classique.
Le « Ninja » est la personne qui utilise ces techniques et cette stratégie.
Les écoles de Iga Ninja et Kôga Ninja ont la même origine et sont considérées comme les meilleures du Japon. C’est dans la préfecture de Mie que se trouve le seul musée du Japon dédié à la Culture Ninja.
Il accueille de nombreux visiteurs du monde entier.

La maison des techniques de Ninja

On peut ici observer comment le Ninja de Iga a pu pénétrer dans le château de Ueno en toute discrétion. La vidéo projetée sur l’écran du petit théâtre montre comment il a pu s’introduire à l’intérieur du château et en sortir sans se faire remarquer. Ici sont rassemblés les instruments utilisés par les Ninjas dans le cadre de leurs opérations. Il est même possible de s’essayer au maniement de quelques-uns d’entre eux. Sont exposés plus de 400 sortes d’équipements spécifiques des Ninjas parmi lesquels la fameuse étoile des ninjas : le Shuriken.

Le spectacle Ninja
 

Le spectacle Ninja permet d’observer l’art du combat et les techniques utilisées à l’époque. C’est un spectacle impressionnant du fait des armes utilisées dont le sabre, le Shuriken et Kusarigama (faucille avec chaîne).

Le domaine de Iga Ninja

Cette maison traditionnelle témoigne des multiples astuces défensives utilisées par les Ninjas. Pièges multiples, couloirs secrets sont là afin de préserver le secret des Ninjas : la fabrication de la poudre à canon. Cette maison d’apparence rurale recèle d’étonnants pièges et chausse-trappes comme le Dondengaeshi (mur pivotant), le Nukemichi (passage secret), le Kakushido (porte cachée) et le Katanakakushi (cachette pour le sabre).
Laissez-vous guider par Kunoichi, la femme Ninja. Elle vous révèlera les secrets, les pièges et astuces de la maison des ninjas avec démonstration à l’appui.
Hôtel à Ise ou Toba (☆☆☆)
breakfast, dinner

Jour 6 : Ise - Toba

Sanctuaire d'Ise
Le sanctuaire d'Ise, aussi connu comme le grand sanctuaire d'Ise, est le sanctuaire shinto le plus important du Japon, considéré comme le lieu sacré de cette religion.
Le sanctuaire d'Ise se situe dans la ville d'Ise, au centre de la préfecture de Mie au Japon.
Le lieu dans lequel se trouve le sanctuaire forme une partie du Parc national d'Ise-Shima, qui inclut également d'autres lieux sacrés et historiques, comme Meoto Iwa et le Saikū (résidence impériale pendant l'époque Heian).
Le sanctuaire est en réalité un ensemble complexe composé de plus d'une centaine de petits bâtiments; il se compose de deux sites principaux1: le sanctuaire «intérieur» (Naikū) et le sanctuaire «extérieur» (Gekū). Le premier, dédié à la déesse solaire Amaterasu, est appelé Kōtai-jingū.
Et situé dans le quartier Ujitachi (parfois simplement appelé Uji); le deuxième, dédié à une déesse de la nourriture Toyouke, est officiellement nommé Toyouke daijingū et situé dans le quartier Toyokawa. 6 km séparent les deux sanctuaires.
Réputé pour avoir abrité le miroir sacré de l'Empereur du Japon, le sanctuaire est probablement l'un des lieux les plus sacrés du shintoïsme. L'accès aux lieux est réglementé, le public ne peut viser qu'une partie des sanctuaires.


Visites libres à Isé et Toba après midi.

Les exemples des sites à visiter ci-dessous. 
"Royaume Samouraï Ninja-Ise"
Ce parc à thème permet aux visiteurs de découvrir l'humeur, l'architecture, les vêtements, la nourriture et d'autres aspects de la vie au Japon sous le règne de deux des chefs les plus célèbres, puissants et redoutés du pays: Oda Nobunaga et Toyotomi Hideyoshi.Activités
Une visite à Samurai Kingdom Ninja-Ise autant sur les choses à faire que sur les choses à voir. Vous pouvez apprendre à jouer à des jeux traditionnels japonais avec des dés, des fléchettes et des cartes à jouer. Ou dirigez-vous vers le tir à l'arc pour tirer un arc et une flèche. Et puisque nous sommes dans la patrie du ninja, vous pouvez lancer des étoiles ninja sur des cibles.

Pour obtenir l'expérience complète, assurez-vous de vous habiller en costume traditionnel. Es-tu un samouraï, un maiko ou peut-être un ninja? Les couples qui visitent ensemble voudront rester en costume jusqu'à la tombée de la nuit pour profiter de l'atmosphère romantique dans les rues.

Que voir
Visitez le musée pour voir le processus complexe par lequel les forgerons fabriquent un katana.

Il y a aussi plusieurs spectacles à assister, y compris une reconstitution historique de bataille, un spectacle de tambours de taiko, et un duel de ninja.

Le meilleur endroit pour trouver une belle vue sur la ville du château et la campagne environnante est d'un haut perchoir dans le donjon du château d'Azuchi. Le château est une réplique d'une forteresse construite par Oda Nobunaga à la fin du XVIe siècle pour surveiller sa domination.

"L'île des Perles dans le parc national de Isé-Shima "

Toba est situé au coeur du Japon. Etant la porte du Parc national de Isé-Shima, la ville est un lieu touristique international niché dans les montagnes luxuriantes et protégé par la proxmité de la mer. La vue à courper le souffle de la baie de Toba montre une chapelet d'îlots dont l'une d'elles est l'île des perles Mikimoto, célébre dans le monde.
L'île des Perles Mikimoto est devenu célébre en 1951 pour sa première culture et production de perles réussie dans l'histoire.

A présent, l'île des Mikimoto est visitée par des touristes du monde entier.
Après la traversée du pont des Perles, on continue à voir des perles et des amateurs de perles.
Vous y apprendrez le secréts et la beauté des Perles et contemplerez le gracieux technique de ramassage des perles par les plongeuses proféssionelles.
Profitez de votre visite et gardez quelques souvenirs qui resteront pour toujours dans votre coeur.

Tour de la baie de Toba

Afin de profiter pleinement des îles situées dans la baie de Toba, que diriez vous d’embarquer à bord d’un petit bateau de plaisance ? Si vous embarquez à bord du bateau situé non loin de la gare de Toba, vous aurez la possibilité d’admirer un paysage stupéfiant.En chemin, vous pourrez vous arrêter sur l’île d’Iruka. Iruka signifie dauphin en japonais et vous pourrez commencer la visite par un spectacle de dauphins et d’otaries, il est aussi possible de caresser les dauphins, un spectacle aussi amusant pour les enfants que pour les grands.  Ensuite, soit en télésiège ou à pieds, nous pourrons grimper en haut de la montagne jusqu’à l’observatoire. On y admire une vue magnifique sur toute la baie de Toba.
Le trajet en bateau est d’à peu près 50 minutes (sans l’escale sur L’île d’Iruka). De plus, le trajet en bateau comprenant aussi l’île aux perles de Mikimoto, vous pourrez aussi en profiter. (visite en frais supplémentaire).

Hôtel à Ise ou Toba (☆☆☆)
breakfast, dinner

Jour 7 : Toba -Nagoya

Visites libres à Isé ou Toba dans la matinée. 

Départ vers Nagoya l'après midi.

*Possibilité de partir pour Tokyo à la place de passer la nuit à Nagoya avec supplément de 20000yen. (Transport Nagoya-Tokyo et Hôtel(☆☆☆) aproximité de la gare de Tokyo)
Pas d'assistance entre la gare de Tokyo et l'hôtel.
* Possible de partir au matin ou à la fin de l'après-midi.
* Possible de rester un autre soir. N'hesitez pas à nous consulter. 


Visites libres de Nagoya
Hôtel à Nagoya (☆☆☆)
breakfast

Jour 8 : Idées de choses à faire après la fin du circuit

★Découvrir l’Ukai (pêche aux cormorans) dans la rivière Nagara-gawa ) Gifu
 
L’ukai est une technique de pêche, pratiquée au Japon depuis le VIIème siècle, qui utilise un cormoran dressé pour attraper la truite Ayu, dans la rivière de Nagara, située dans la préfecture de Gifu. Autrefois, les Ayu pêchés étaient offerts à l’empereur. Les pêcheurs pratiquant cet art sont appelés Ujo et il n’y en a que 6  à Gifu. Sur le bateau de bois, Ubune, éclairés par une torche, le Ujo et son oiseau parcours les eaux de la rivières. Durant cette procession, le pêcheur masse régulièrement  la tête et le ventre de l’oiseau après avoir récolté le poisson depuis son bec. Nous pouvons voguer sur un Yataka-bune, petit bateau de bois et profiter pleinement de ce spectacle magique et fantastique.
 
★Goûter la cuisine gourmet de Nagoya
 
Visiter Nagoya, c’est aussi découvrir quelques unes de ces spécialités dans le domaine de la cuisine gourmande. Pour un petit déjeuner original ou pour accompagner votre café, pourquoi ne pas goûter le toast ogura, autrement dit une tartine de pain de mie grillée sur laquelle on étale de la pâte de haricots rouges et de la chantilly ou du mascarpone selon les recettes. Vous pouvez également y goûter le Shiro no whirl, pâtisserie surmontée de crème vanille et arrosée de sirop d’érable. Vous trouverez aisément un café “Komeda coffee” dans les rues de Nagoya, ou d’autres cafés qui vous serviront ces plats gourmands typiques de la ville.
 
★S’amuser et se relaxer à Nagashima Spa Land
 
Pour combiner relaxation et amusement, rien de tel que de passer la journée à Nagashima Spa Land situé au sud ouest de Nagoya au bord de la baie d’Ise. On y trouve un grand parc d’attractions qui distraira aussi bien les enfants que les adultes. Le parc comprend l’une des plus grandes montagnes russes du pays, un parc aquatique, des balades en ferry, une ville pour les enfants “kid town”et bien d’autres surprises. On peut ensuite se relaxer dans les onsens (sources d’eau chaude), et profiter d’un gigantesque spa. La station thermale a de plus reproduit l’ambiance exacte des célèbres onsen de Toyama Kurobe des alpes japonaises et de Oirase stream de la préfecture d’Aomori au nord du Japon.
breakfast
IMPORTANT A SAVOIR
  • Les enfants doivent être accompagnés d'un adulte.

  • Veuillez nous indiquer au moment de la réservation la présence de toute personne à mobilité réduite ou souffrant de problèmes de santé nécessitant la mise en place de dispositifs particuliers durant l’itinéraire.

  • Veuillez indiquer tout régime alimentaire spécial au moment de la réservation.

  • Afin d’assurer le départ du circuit, un minimum de 4 personnes est demandé. En cas de réservation individuelle, elle ne sera confirmée que lorsque le nombre minimum de participant sera atteint.

  • Le voyagiste se réserve le droit d'annuler l’excursion 30 jours avant la date du départ quand le nombre minimum n’est pas atteint.

  • Les retards, les visites abrégées ou les endroits non visités dans l'itinéraire en raison de la circulation, de la météo ou d'autres circonstances ne sont pas soumis à un remboursement.

  • L'ordre de l'itinéraire peut être modifié en fonction de la circulation, de la condition de météo et des horaires d'ouverture.

  • Le prix est exprimé par personne sur la base d'une réservation en chambre double/twin.

  • Toutes les réservations doivent être confirmées au plus tard 30 jours avant le départ.

INFOS COMPLEMENTAIRES
  • Vous avez la possibilité de  vous loger dans plusieurs types d'hébergement pour bien vous immerger dans notre culture.Veuillez consulter “Hébergement

  • Veuillez noter que les transports en commun seront utilisés au cours de ce circuit.Veuillez consulter “Déplacements”.

  • Voyager au Japon, c’est aussi découvrir sa cuisine variée et fascinante. C’est pour cela que nous privilégions une liberté pour les repas du midi et du soir dans certains endroits de l’itinéraire. Vous serez surpris par le nombre important de restaurants au Japon et leur rapport qualité prix fortement avantageux. Veuillez consulter “Repas”.

  • Un sac de taille moyenne contenant vos biens personnels est indispensable, car votre valise principale sera transférée d'un hôtel à l'autre tous les 2 ou 3 jours au cours du voyage. Veuillez consulter “Transport des bagages” dans la rubrique détails.

  • Activité modérée de marche à pied incluse. Veuillez porter des chaussures de marche confortables.

  • Cette itinéraire comporte des périodes de temps libre. Vous pourrez ainsi profitez de sites d’intérêts comme bon vous semble, en notant bien l'absence de transport durant cette période. Toutes dépenses effectuées lors des temps libres sont à vos frais.

  • Veuillez vous renseigner sur les informations pratiques dans la page: Conseils et idées de voyages.

  • Prévoir un supplément pour les personnes voyageant seules. La majorité des ryokans ne proposent pas de chambre single.

  • Les photos sont utilisées à titre indicatif seulement.

    <Climat>

    Température moyenne  (en degrés Celsius)

    Temp. moyenne

    janv.

    févr.

    mars.

    avr.

    mai.

    juin.

    juil.

    août.

    sept.

    oct.

    nov.

    déc.

    Mont Kôya

    -0.5 0.1 0.6 9.3 14.0 17.9 21.8 22.4 19.0 12.8 7.2 2.0

    Wazuka

    1.9 2.4 5.2 11.3 16.1 20.3 24.5 25.5 21.4 15.1 9.5 4.5

    Ise

    5.5 5.9 8.8 14.0 18.3 22.0 26.2 27.4 24.0 18.3 13.2 8.2
LE PRIX COMPREND
  • Les services d’un accompagnateur japonais francophone tous les jours.

  • Les petits-déjeuners et repas mentionnés dans l’itinéraire.

    : 7 petit-déjeuners, 2 déjeuners,  6 diners

  • Tous les transports mentionnés dans l’itinéraire.

  • L'hébergement de catégorie standard (3 étoiles)  pour 7 nuits
*Exception: Les Shukubo du Mont Kôya ne sont pas forcément classifiés par étoiles. Concernant l'hébergement à Wazuka il est possible de loger chez les locaux en style Minshuku; comme une maison d'hôte.
     
       :1nuit à Kyoto, 1nuit au Mont Kôya 2nuits à Wazuka, 2nuits à Toba ou Ise, 1nuit à Nagoya

*Possibilité de partir pour Tokyo à la place de passer la nuit à Nagoya avec supplément de 20000yen. (Transport Nagoya-Tokyo et Hôtel(☆☆☆) aproximité de la gare de Tokyo).Pas d'assistance entre la gare de Tokyo et l'hôtel.
  • Les visites ,les expériences et les droits d’entrée dans les sites mentionnées dans l’itinéraires.
  • Transport d’une valise d’un hôtel à l’autre de tous les deux ou trois jours

  • Les frais de transport de votre valise d’un hôtel à l’autre.

LE PRIX NE COMPREND PAS
  • Les vols internationaux

  • Les assurances

  • Les dépenses personnelles

  • Les repas non mentionnées dans l’itinéraires

  • Les transports, les activités, les droits d’entrées non mentionnés dans l’itinéraire

  • les pourboires (facultatifs)

    *Si vous souhaitez prolonger votre séjour (avant ou/et après le circuit) merci de nous consulter.

Dates & Prix

Cliquez sur la date pour réserver.
14