Voyage d'île en île autour de Naoshima & Himeji,Miyajima,Kurashiki

Nous allons naviguer à travers la mer intérieure de Seto, qui est devenue un très grand musée d'art en plein air où les œuvres sont exposées sans toit ni murs avec simplement la nature pittoresque à l'arrière-plan comme toile. La mer est ponctuée de plusieurs îles et îlots dont certains ont une renommé mondiale, telles que l'île artisitique de Naoshima, où art contemportain et nature se complètent à merveille. Ceraines îles sont aussi sacrées, comme Miyajima et ses nombreux sanctuaires cachés dans les montagnes, ou élevés sur la mer.
Le château de Himeji se vante d'une beauté élégante et le quartier traditionnel préservé de Kurashiki nous entraîne au bon vieux temps.
8
From ¥321,000

Vue d'ensemble

Nous allons naviguer à travers la mer intérieure de Seto, qui est devenue un très grand musée d'art en plein air où les œuvres sont exposées sans toit ni murs avec simplement la nature pittoresque à l'arrière-plan comme toile. La mer est ponctuée de plusieurs îles et îlots dont certains ont une renommé mondiale, telles que l'île artisitique de Naoshima, où art contemportain et nature se complètent à merveille. Ceraines îles sont aussi sacrées, comme Miyajima et ses nombreux sanctuaires cachés dans les montagnes, ou élevés sur la mer.
Le château de Himeji se vante d'une beauté élégante et le quartier traditionnel préservé de Kurashiki nous entraîne au bon vieux temps.

Idées de choses à faire jusqu'à la veille du circuit

★Ama-no-hashidate (Le pont du ciel)

Ama-no-hashidate, situé au nord de Kyoto, est l'une des trois vues les plus célèbres du Japon, notamment depuis le parc Kasamatsu que l’on rejoint par un téléphérique. On y admire un tombolo long de plus de 3.6km, est couvert par  plus de 8000 pins. Ce pont naturel permet de profiter d’une balade calme et agréable. On le nomme pont du ciel, car si on l’admire la tête en bas en entre les jambes, on a l’impression d’un pont suspendu dans les cieux. Ne manquez pas la visite des temples Chion-ji, temple de la sagesse, dont la construction remonte à l’an 808, et Nariaiji situé en haut de la montagne près du parc Kasamatsu.


Jardin des beaux arts de Kyoto

Le jardin des beaux arts de Kyoto fut dessiné par Tadao Ando, célèbre architecte japonais. C’est un véritable musée à ciel ouvert exposant des reproductions de grandes oeuvres sur des panneaux de porcelaine en extérieur, (on y admire par  “le jugement dernier” de Michel Ange), une première dans le monde de l’exposition. Tadao Ando a conçu le musée en harmonisant, lumière, eau, et des matériaux contemporains de verre et béton. On aperçoit au fond le jardin botanique et vous aurez l’impression d’être perdu au milieu d’une grande forêt. 


Kayabuki no sato à Miyama

A nord de Kyoto, il existe de nombreux endroits remarquables, où de nombreux villages traditionnels méritent le détour. Parmi ceux ci, que diriez vous de visiter un village isolé qui garde encore aujourd’hui l’architecture des temps anciens ? Pour les connaisseurs, Kayabuki-no-Sato est un village comparable au village de Shirakawa-go, situé lui dans la Préfecture de Gifu, avec ses maisons aux toits de chaume qui protègent les habitants des rudes hivers aux fortes chutes de neige. De plus, la nature et les paysages magnifiques qui l’entourent vous surprendront. Deux des maisons sont aujourd’hui transformées en musée ou l’on peut découvrir l’artisanat traditionnel local, l’intérieur des maisons de style japonais ancien, et également une galerie d’art. Après vous êtes baladé dans ce village apaisant et charmant, dont les couleurs changent à chaque saison, que diriez vous d’une petite randonnée dans la forêt Ashiyu pour profiter d’un tout autre panorama ?
 

Jour 1 : Kyoto

A l'hôtel au centre ville de Kyoto. 
veuillez faire le check-in vous-même.

Nuitée à Kyoto
Hôtel à Kyoto(☆☆☆)

Jour 2 :Kyoto~Le chateaux Himeji - Naoshima


Programme de la journée

[Kyoto] --- [ Himeji] : visite du chateau & déjeuner libre (non-inclus) --- [L'île de Naoshima] Nuitée dans le Musée Benesse House  

*billet d'entrée pour le chateau Himeji et pour le jardin Kokoen inclus

 




Vers la ville de Himeji par le train à grande vitesse "Shinkansen"


Le château Himeji
 
Le château Himeji, imposant et élégant, symbole de la ville de Himeji dans le département du même nom, est sans aucun doute l'un des plus pittoresques châteaux et l’un des mieux conservés du Japon. Il est aussi appelé "château du héron blanc" de par la couleur blanche de ses murs brillants en plâtre et le dessin similaire aux ailes de l’oiseau que forme l’architecture des corridors, des cours de défense et des murailles qui entourent le donjon principal. Il a été classé comme l'un des premiers patrimoines mondiaux, avec le temple Horyu Ji, à Nara par l'UNESCO en 1993 .
 
A l'époque d'Edo, au début de XVIIe siècle, au lendemain de la période de guerre civile, le  château a connu un véritable changement architectural et de nombreuses rénovations. A cette époque, un château n'avait pas vraiment pour rôle d’être la base militaire, mais plutôt politique et il est devenu un monument symbolique fort, montrant la puissance du seigneur qui gouvernait le domaine. Cependant, le château Himeji possède encore d’exceptionnelles caractéristiques militaires et c’est une véritable forteresse invincible, en même temps dotée d’élégance et d’une réelle beauté.
 
Autour du donjon principal, les murailles et les bâtiments défensifs sont installés en succession de trois allées en spirale de telle sorte que les attaquants, obligés de suivre cette route, n’avaient d’autre choix que de faire face aux dévastatrices pluies de flèches des archers qui défendaient le château. Cette structure particulière était appliquée seulement au château Edo, le plus grand château du Japon, et la résidence du Shogun à Edo (aujourd’hui Tokyo), dont la plupart des bâtiments ont disparu aujourd’hui.
 
A l’interieur du château, vous remarquerez la difficulté de prendre d'assaut cette forteresse remplie de pièges et autres nombreuses astuces défensives. Construire un tel château à Himeji avait pour but de surveiller les seigneurs de l’ouest du Japon, l’empereur à Kyoto et Osaka qui était l’ancien domaine de l’ennemi numéro 1 du Shogunat Tokugawa, et devenir la première ligne pour combattre le cas échéant. Au final, le château n’a pas eu lieu de tenir ce combat. Il a simplement été assiégé par l’armée de l’empereur à la fin du Shogunat Tokugawa au XIXème siècle et le seigneur s’est rendu sans employer la force.
 
Pendant la seconde guerre mondiale, bien que la ville de Himeji ait été entièrement dévastée par les bombardements, le château n’a quant à lui, subit que de légers dégâts. On raconte que les gens de Himeji ont pleuré face à ce miracle.
 
Il y a encore beaucoup d'anecdotes liées à  l'histoire du château et vous serez stupéfait de découvrir le charme caché qu’il possède derrière ses murs. La ville de Himeji a accompli un travail de rénovation sans précédent long de 6 ans (jusqu’à 2006) pour que le château, qui a déjà miraculeusement survécu à de nombreuses péripéties, puisse encore perdurer longtemps à l’avenir.
 
Il est certain que vous comprendrez pourquoi ce trésor national a été classé en haut de la liste du patrimoine mondial.
Benesse House sur l'île de Naoshima
breakfast, dinner, lunch

Jour 3 :Naoshima

Programme de la journée
[Naoshima]  → Visites libres dans l'île de Naoshima  toute la journée → [Naoshima] 



Naoshima - l'île de l'art -
 
Il s’agit de l’île principale de l’archipel de Naoshima, composée de 27 grandes et petites îles, flottant dans la mer intérieure de Seto, entre les département de Kagawa et d’Okayama.
À l'origine, c'était une île gouvernée par des pirates qui pillaient et pratiquaient le commerce maritime comme dans les autres îles de la mer de Seto.
Mais avec l’arrivée des temps modernes, les pirates furent chassés et la modernisation causa le déclin de l'agriculture et de la pêche causant le dépeuplement de l’île.
Ensuite, Naoshima accepta l'installation de la fonderie de métaux de Mitsubishi dans la partie nord pour lutter contre  la pauvreté. Mais la fumée sortie de la fonderie pollua l'air et détruit la nature environnante.
Durant la seconde moitié du XXe siècle, Mitsubishi se concentra sur le recyclage afin de protéger la nature pittoresque de Setouchi (la région de la mer intérieure de Seto et les zones côtières), et de devenir une zone écologique.
Par la suite, Benesse Corporation acheta une partie du terrain au sud de l'île où elle implanta ses infrastructures tout en respectant l’environnement, dans cette magnifique zone naturelle, afin de faire revivre  l’île comme véritable site touristique culturel.
Benesse prit la décision de collaborer avec Tadao Ando, l'architecte mondialement renommé, puis installa des infrastructures d’hôtellerie de plein air ainsi qu’un musée-hôtel. C'est ainsi que débuta l’histoire de Naoshima comme l’île d’art que nous connaissons aujourd’hui .
 A l’origine, les habitants de l’île étaient plus ou moins dubitatifs quant à ce projet, mais cette idée originale et inédite de faire de l’île entière un grand musée, et de rénover les vieilles maisons  abandonnées et désertes pour en faire de véritables oeuvres contemporaines, le “art house project”, commença à attirer l’attention du monde entier.
En 2010, la première Triennale de Setouchi  eut lieu à Naoshima et dans les îles situées aux alentours.
Aujourd’hui, Naoshima est encore en développement culturel et conserve toujours le leadership parmi les îles de Setouchi.
Bien que la longueur du littoral  soit d’environ 16 km, les sites touristiques se situent dans la moitié sud de l'île qui peut être divisée en trois parties : la zone ouest (le quartier Miyanoura), la zone est (le quartier Honmura) et la zone sud (les musées de Benesse et ses environs).
 
Il est possible de tout visiter à pied, mais pour gagner du temps, nous vous recommandons d'utiliser un bus local ou un vélo de location.
Comme il y a peu de bus chaque jour et que le nombre de places y est limité, il est conseillé de bien consulter les horaires et de ne pas se rendre à l'arrêt de bus au dernier moment, notamment en haute saison. S’il fait beau, il est vivement recommandé de se déplacer à vélo pour respirer la douce brise marine de Setouchi plutôt que de risquer de manquer le bus ou de l’attendre trop longuement.
 
A noter également que la route comprend des pentes plus ou moins escarpées, donc si vous ne vous sentez pas d’attaque, n’hésitez pas à louer un vélo avec assistance électrique.
 

《Zone Miyanoura》
  C'est la zone où se trouve le port principal de Naoshima  où accostent les ferries venus du port de Udo dans le département d'Okayama et du port de Takamatsu dans le département de Kagawa.
 
Vous apercevrez déjà, avant votre arrivée au port, l'une des oeuvres les plus représentatives de Yayoi Kusama, "Potiron rouge". Aujourd’hui, cette oeuvre est devenue le symbole de Naoshima et c’est la première chose que voient les touristes qui vont et viennent aux portes de l’île.  
 
Le terminal de ferry a été conçu par un duo architectural nommé SANAA, qui a fait le design du Musée d'art contemporain du XXIème siècle de Kanazawa et entreprend maintenant les travaux de rénovation pour l'ouverture du grand magasin parisien “La Samaritaine”.
 
Il existe diverses œuvres dans ce quartier, telles que le bain publique avant-gardiste rénové par Shinro Otake "I . love . YU" (qui signifie en japonais "J'aime l'eau chaude") et l'ancienne salle de pachinko (machine à sous) "Miyaura gallery six district" rénové par Yui Iiyama.


《Zone Honmura》
 
Il y a un autre port dans le quartier de Honmura situé à l'est de l'île,relativement petit et utilisé pour quelque petits ferries rapides qui partent et arrivent du port de Takamatsu, du port d'Uno et du port de l'île de Toshima.
  Le terminal de ce port a été aussi conçu par SANAA et fut achevé en 2017, il a un aspect de bulle composée des  sphères semi-transparentes.
 
Honmura est un ancien village de Naoshima et Benesse et Tadao Ando y ont entamé l’ "Art House Project" qui vise à redonner de la vie aux vieux bâtiments abandonnés et déserts en train de disparaître avec leurs souvenirs,  puis de transmettre dans le futur, des souvenirs de cet art parfaitement harmonisé avec les paysages qui l’entourent.
Actuellement, il existe sept œuvres reproduites par le "art house project", et il est facile de toutes les visiter à pied.
Vous verrez ces anciennes maisons s’être transformées tout en gardant l’aspect et l’esprit qu’elles dégageaient autrefois. Émerveillez-vous face à ces espaces où la vie quotidienne et la vie onirique se mélangent telles qu’à “Kadoya”, la première maison restaurée par l’“Art House Project”, où les oeuvres de Tatsuo Miyajima sont exposées comme "Go'o Shrine" de Hiroshi Sugimoto et "Minamidera" que Tadao Ando a conçu spécialement pour exposer le travail de James Turrell.
 
Dans le "ANDO MUSEUM", on se rend tout à fait compte de l’aspect et de l’ambiance préservée de l’ancienne maison qui caractérise le travail de Tadao Ando. Vous trouverez de nombreux cafés et restaurants branchés afin de vous détendre et profiter de l’atmosphère de ce village artistique entouré par la nature.


《Zone Musées et ses environs》
Le bus local parti du port Miyaura arrive au terminus Tsutsuji-so après avoir passé le quartier Honmura et le quartier Hozumi (l'ancien village de pêcheurs où se trouve aujourd'hui beaucoup de chambre d'hôtes).
 
Une belle plage appelée "Gotanji plage" bondée de baigneurs en été, se trouve devant le Tsutsuji-so.
Vous pouvez également admirer le fameux "Potiron jaune" de Yayoi Kusama, posé seul au bout d'un quai sailli dans la mer. A partir d'ici, le vélo est interdit et il vous faudra soit prendre la navette gratuite de Benesse, soit y aller à pied. Généralement, la navette part en fonction de l'arrivée du bus local, mais vous pouvez vous rendre, en environ 30 minutes à pied, au Musée d'art de Chichū situé un peu plus à l’ouest de Tsutsuji-so.
 
Il est très agréable de se promener en regardant les paysages du parc national Setonaikai et les oeuvres d'art en plein air. Le "Benesse House Museum" sera la première chose que vous verrez. Ce musée d’art, intégré à l’hôtel, a été conçu par Tadao Ando, centré sur un concept de “coexistence de la nature, de l’architecture et de l’art”. La plupart des oeuvres sont réalisées sur place par les artistes et exposées sur le terrain entier de l’hôtel, à savoir dans le jardin, les couloirs, le hall d’accueil et même dans les chambres. Ce véritable musée-hôtel accueille une clientèle qui peut ainsi dormir, se lever et passer la journée entourée par l’Art.
 
Le Musée Lee Ufan vous attend ensuite.
Ce musée est le fruit de la collaboration de deux grands artistes : Lee Ufan et Tadao Ando. A l’intérieure de la structure semi-souterraine conçue par Ando Tadao figurent les oeuvres de Lee Ufan, artiste mondialement connu pour avoir ouvert un nouvel horizon “mono-ha” dans le domaine de l’art contemporain.
 
De là, "Le Musée d'art de Chichu" et le quartier de Miyanoura sont faciles d’accès.
"Chichu" signifie souterrain en japonais, ce qui traduit bien l’emplacement  du musée situé sous terre. Ce musée a été aussi conçu par Tadao Ando spécialement pour exposer les oeuvres de trois grands artistes, Claude Monet, Walter de Maria et James Turrell.
Les bâtiments et les oeuvres sont unis et inséparables, et ne peuvent donc être vues qu’en se rendant sur place.
 
Bien que très populaire, le"Musée d'art de Chichu" reste sensible au concept de «lieu de réflexion sur les êtres humains et la nature». Et pour y éviter un nombre trop élevé de visiteurs au même moment et de gâcher cette ambiance, leur nombre est limité et la réservation est nécessaire.
Benesse House sur lîle de Naoshima
breakfast, dinner

Jour 4 : Naoshima-Inujima -Teshima

Programme de la journée
 
[Naoshima]  --- [l'île de Inujima] : déjeuner libre (non-inclus) --- [Teshima]

 

 Inujima
 
Inujima est à seulement 2,2 km de la ville d'Okayama et vous pouvez vous rendre sur cette petite île de 4 km de pourtour en 25 minutes environ depuis l'île de Teshima.
L'industrie des carrières s'est développée depuis les temps anciens grâce à la production du granit de bonne qualité utilisé pour la construction des murailles de divers châteaux ainsi que pour l’aménagement des ports.
 
On trouve de nombreux lacs et grottes à Inujima, du fait de l’extraction massive de pierres changeant littéralement sa topographie. Sa géographie initiale reste un véritable mystère. Après que l'industrie des carrières ait décliné, une fonderie de métal fut créée comme à Naoshima. Grâce à cela, environ 4 000 à 5 000 personnes vivaient temporairement sur cette petite île, mais la fonderie s’est arrêtée en raison de la fumée nuisible et du manque de compétitivité, puis la population a diminué et on ne compte que 47 habitants aujourd'hui.
 
En 2001, à l’instar de Naoshima, Benesse a lancé le "Inujima art project" dans le but de régénérer l’île, en achetant d’abord la fonderie de Inujima qui était en ruine. Le musée de la fonderie de Inujima a ouvert en 2008 dans le but d'exposer le futur reconstruit avec de l'énergie renouvelable et le développement de l'art sans oublier de rappeler l’aspect négatif de l'histoire de la fonderie qui dispersait autrefois la pollution par la fumée toxique. Hiroshi Sanbuichi qui a conçu "Naoshima Hall", une nouvelle salle communautaire à Naoshima, a prit en charge le design et certaines œuvres de Yukinori Yanagi, sur le thème de l’écrivain célèbre  Yukio Mishima, y sont exposés.
 
Comme à Naoshima , vous pouvez voir dans le village, les œuvres créées par des artistes prometteurs dans le cadre du "Inujima Art House Project". Amusez-vous à les comparer avec celles de Naoshima.
Minshuku sur l'île de Teshima
breakfast, dinner

Jour 5 :Teshima -Takamatsu

Programme de la journée
[Teshima]  ---  [visites dans l'île de Teshima]déjeuner libre (non-inclus) --- [Takamatsu] 




Teshima
 
Située à environ 25 minutes de Naoshima se trouve l’île de Teshima, une île dont le pourtour est de 20 kilomètres.
 
Grâce à sa pierre de bonne qualité, "Teshima-ishi", un tuf calcaire, Teshima a développé un grand nombre de carrières. L’île est aussi riche de ressources en eau ce qui lui permet de cultiver de nombreuses terres fertiles, en plus de ses compétences dans le domaine de l’industrie et de la pêche. Située au coeur de la mer intérieure de Seto, le paysage exceptionnel de ce site peut être admiré depuis le sommet du mont Danyama au centre de l’île.
 
Avec l’arrivée de la modernisation, la jeune population quitta l’île qui fît face à la montée de exode rurale et au vieillissement démographique. Mais le pire restait encore à venir. Le déversement illégal de déchets industriels (affaire de Teshima), qui débuta dans les années 70 a ensuite perduré pendant 16 ans, et  détériora sérieusement la richesse des sols, et l’environnement.
Après la découverte de l'affaire, la préfecture commença à effectuer des travaux de gestion des déchets suite au mécontentement des habitants. De nos jours, ces aménagements sont encore nécessaires pour  lutter contre cette image “d’île aux ordures” que reflète Teshima.
Aujourd’hui, elle connaît un renouveau artistique en étant choisie comme le lieux de la “Triennale de Setouchi”. Elle rayonne désormais à travers l’archipel et le monde comme véritable île de l’art, à l’instar de Naoshima. Peut-être ressentirez-vous, à travers les oeuvres artistiques, la tristesse, la lamentation et  l’espoir de l'île.
Hôtel à Takamatsu
breakfast

Jour 6 :Takamatsu - l'île de Megijima, l'île de Ogijima - Takamatsu

Programme de la journée
 
[Takamatsu]  --- [l'île de Megijima] déjeuner libre (non-inclus) --- [L'île de Ogijima]  --- [Takamatsu] 
 

Megijima
 
Située à environ 4 km de la côte de la préfecture de Kagawa, l’île de Megijima est accessible en  seulement en 20 minutes depuis le port de Takamatsu en Ferry.
C'est une petite île de 9 km de pourtour que vous pouvez facilement parcourir à vélo. (Cependant, elle peut être parfois assez vallonée, alors n’hésitez pas à emprunter un vélo avec assistance électrique).
Son nom signifie littéralement  “L’île de l’arbre femelle”, qui fait face à l’île de Ogijima, “l’île de l’arbre mâle”, qui est aussi appelé Onigashima, “l’île du démon”.
 
Onigashima est le repaire des démons dans l'histoire du célèbre conte de fée "Momotaro" , héros chasseur des démons. Il y a une grande grotte de 400 mètres de long qui aurait été creusée par l'homme environ 100 av. J.-C. près du sommet su Mont Washigamine dans la partie nord de cette île et on raconte que des démons y vivaient.
Il n'y a aucune preuve, ni motif particulier qui expliquerait pourquoi ces sortes d’ogres démons auraient vécu sur Megijima, mais on ignore toujours pourquoi une grotte d'une telle ampleur fut creusée ici.
Cependant,  la communauté de  Megijima s’amuse à mettre en avant cette légende.
 
À l'intérieur de la grotte, on trouve de nombreux “Onigawara” (Tuile représentant la tête d'un démon) fabriqués par les étudiants du département de Kagawa, spécialités de cette région ,avec quelques statues de démons de pacotille.
Comme vous pouvez trouver partout dans les îles des choses liées au démon, vous découvrirez l'image de ces démons japonais totalement différente de ceux du monde occidental. En vous rendant en haut de la grotte, vous verrez depuis un sommet, un magnifique panorama sur la mer intérieure de Seto à ne pas manquer !

 
Outre les démons,  le village de Megijima et son paysage unique mérite le détour. On y trouve partout des pierres empilées jusqu'à parfois 4 mètres de hauteur, appelées “Oté” et qui s’apparente à une sorte de labyrinthe une fois à l’intérieure. La raison principale de cet aménagement est de lutter contre les rafales hivernales venues du Mont Takato (qui culmine à 216 mètres).
Megijima est également choisie pour accueillir la Triennale de Setouchi et les installations artistiques sont exposées à divers endroits.
 
"Mékon (La racine féminine)" une école élémentaire fermée qui a été transformée en art par Shinro Ohtake, "Dandan no kaze (Du vent des terrasses)" par le céramiste  Yasuyoshi Sugiura, "Fuzai no Sonzai (Présence d'absence)" par l'artiste contemporain argentin Leandro Erlich etc. Vous pourrez voir les oeuvres exposées au festival.

Ogijima
 
Cette île est légèrement plus petite que l'île jumelée de Megijima et accessible en ferry depuis celle-ci en 20 minutes.
 
Ogijima possède également de nombreux villages aux rues similaires à Megishima, de grands empilements de pierre les protégeant des rafales, mais dans le but de soutenir les maisons construites sur des pentes abruptes. Étant aussi le lieu d’accueil de la Triennale de Setouchi, on y trouve diverses oeuvres qui se fondent dans le paysage pittoresque du village. N’ayant qu’un seul village, cette petite île est  facilement visitable à pied.
Vous pouvez y voir des œuvres telles que "L'âme d'Ogijima" sur le quai du ferry et "Arche marchante" sur le port de pêche, "Projet de la peinture murale d'Ogijima" et "Les bouteilles de la mémoire".
 
A une certaine époque, l'île fut appelée Nekojima, l'île des chats, et de nombreux touristes se rendaient sur l’île pour les regarder plutôt que de contempler les oeuvres nombreuses qui y sont exposées.
Le nombre des chats, nourris sans arrêt par les flots de touristes, avait tellement augmenté, qu’il fallut les castrer afin de retrouver l’atmosphère paisible d’autrefois. Vous pouvez cependant toujours en croiser de nombreux pendant votre balade.
Hôtel à Takamatsu (☆☆☆)
breakfast

Jour 7 :Takamatsu - Kurashiki - Miyajima

Programme de la journée
[Takamatsu]  ---  [Kurashiki]: déjeuner libre (non-inclus)  --- [Miyajima]

 


Le quartier historique de Kurashiki
 
Situé au centre de la ville de Kurashiki dans le département d'Okayama, conservant de nombreux biens culturels, y compris les résidences et les entrepôts de l'époque d'Edo et les bâtiments construits après l'époque Meiji, le vieux quartier de Kurashiki est désigné comme “zones préservées des ensembles de bâtiments traditionnels”.
 
Bien que Kurashiki était à l’origine un petit village de pêcheurs, à l’aube de l'époque d'Edo, le commerce s’y développa sous la protection du gouvernement en tant que domaine du shogunat. Des marchandises furent amenées et gardées temporairement dans les entrepôts, ce qui baptisa la ville de  "Kurashikichi (Kura=entrepôt, Shiki=posé, Chi=endroit)".
 
Le long de la rivière Kurashiki, vous pouvez voir les manoirs avec les murs en plâtre blanc et les entrepôts aux murs noirs et blanc à carreaux. Les commerçants ont efficacement utilisés la marée montante et descendante de la rivière pour transporter des marchandises. Ensuite, sans la protection du gouvernement après la fin de shogunat, la ville de Kurashiki a connu un important déclin économique. Cependant, l'esprit commerçant cultivé pendant la période d'Edo a absorbé la culture occidentale et s’est bien adapté à la modernisation.
 
De plus, ce quartier n’a connu ni les dommages de la guerre, ni les catastrophes naturelles et conserve encore aujourd’hui de magnifiques paysages harmonisés avec l'architecture traditionnelle de la période Edo et de l'architecture occidentale depuis l'époque de Meiji.
Kurashiki a fait de nombreux efforts pour préserver ces paysages dès l'origine, et les anciens bâtiments ont également été rénovés sans être démolis, se concentrant sur la volonté d’accueillir au mieux les visiteurs.
 
Afin de ressentir au mieux l'ambiance exotique, vous n'avez qu'à vous promener dans les rues pittoresques de ce beau quartier et parcourir tranquillement les boutiques et les cafés.
Vous trouverez aussi l’attraction populaire d’une promenade en bateau traditionnel sur la rivière Kurashiki ! Voguant au fil du courant de la rivière, autrefois bondée de bateaux de marchandises, vous pourrez profiter d’une vue d’ensemble des bâtiments remarquablement bien préservés à bord d’un bateau traditionnel.
 
De plus, ce quartier regorge de sites touristiques tels que la vieille maison d'un grand commerçant, une brasserie de saké dans un bâtiment traditionnel, le musée d'art Ohara qui est le premier musée de peinture occidental et possède des oeuvres de grands peintres comme El Greco, Matisse, Monet, Gauguin etc.


Arrviée à Miyajima à la fin d'après-midi.
Hôtel à Miyajima (☆☆☆)
breakfast

Jour 8 :Miyajima

Programme de la journée
 
[Miyajima] : Visites libres dans l'île de Miyajima
 

Miyajima - l’île sacrée-
 
D’après d’anciennes archives, Miyajima serait classée parmi l'un des trois sites les plus pittoresques avec Matsushima à Tohoku et Amanohashidate à Kyoto. Cette île est aujourd'hui enregistrée sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
 
Cette île est une terre de Foi depuis l'Antiquité et s'est développée au XIIe siècle après que Kiyomori Taira, le seigneur le plus puissant de l'époque, ait protégé le sanctuaire de Itsukushima, puis achevé la base du bâtiment actuel. Depuis, après de nombreux incendies, le sanctuaire fut reconstruit et agrandi.
 
Vous pouvez y accéder du port de Miyajima Guchi  en ferry en seulement 10 minutes et vous pourrez y admirer un grand torii (portail traditionnel à l'entrée de l'enceinte d'un sanctuaire shintoïste) debout sur la mer se rapprocher progressivement.
 
Le torii actuel de couleur vermeille de 16,6 m de hauteur et d’un poid de 60 t est le 8ème depuis des générations et fut construit en 1875.
 
Vous pouvez même marcher jusqu'à celui-ci à marée basse.
Ce sont les cerfs qui vous accueilleront dès votre arrivée au port de Miyajima.
Le parc de Nara et Miyajima sont les sites touristiques les plus célèbres où croiser ces animaux sauvages au Japon. Les deux sont des cerfs de la même espèce, mais il existe de nombreuses différences dans leur caractère et dans la manière d'être traités.
 
Le cerf de Miyajima est plus petit que celui de Nara, mais son tempérament semble parfois plus agressif. Le cerf de Nara a été honoré comme un messager de Dieu depuis les temps anciens, maintenant il est protégé en tant que monument naturel,et est devenu une véritable attraction.
 
D'autre part, les circonstances sont légèrement différentes à Miyajima, le cerf à Miyajima n'est ni un messager de Dieu ni un trésor naturel.
L’île entière est censée être un lieu sacré et l’atteinte à tout être vivant est interdite, si bien qu’il est impossible de stopper leur prolifération.
 
À Miyajima, il est strictement interdit de nourrir les cerfs, mais si un cerf affamé se rapproche pour chercher de la nourriture, il est fort probable qu’il avale n'importe quel produit en papier par méprise. Vous devez donc faire attention au contenu de votre sac et aux choses que vous avez dans la main. Cependant n'ayez crainte car ils restent toutefois des animaux inoffensifs.
Vous pouvez voir le sanctuaire d’Itsukushima en traversant le port et la rue commerçante  animée d'Omotesando. Ce sanctuaire de couleur vermeille possède un style de bâtisse noble appelé “Shindenzukuri”, qui relie le hall principal et les autres bâtiments, avec les couloirs aérés.
Comme la plupart des bâtiments sont bâtis dans l'océan, à marée haute, des pilotis immergés dans l’eau les soutiennent et on croirait voir un sanctuaire flottant sur la mer.
 
Avec le niveau de la marée montante de l'automne jusqu’au début de l'hiver, de l'eau peut parfois pénétrer dans les couloirs, ce qui peut entraîner la fermeture de l’accès au sanctuaire pendant quelques heures. Pourtant, malgré cet emplacement vulnérable aux typhons et aux tempêtes, il est miraculeux que les installations importantes du sanctuaire n’aient  jamais subi de dégâts majeurs jusqu’à présent.
Le site incontournable de la visite de Miyajima est bien sûr le sanctuaire Itsukushima, flottant dans la mer, mais il y en existe beaucoup d'autres dignes d'être visités. En continuant la visite après avoir quitté le sanctuaire Itsukushima, nous atteignons le plus vieux temple de l'île appelé "Daisho-in".
 
Dans le bâtiment principale, vous découvrirez l’esprit du bouddhisme en marchant sous l’enceinte du bâtiment baigné dans l’obscurité totale.
 
Dans la grotte de l'enceinte, il est dit que vous pouvez recevoir immédiatement une bénédiction de bouddha équivalente à celle reçue lors de l’accomplissement du  pèlerinage aux 88 temples de Shikoku.
 
Vous pouvez aussi trouver beaucoup de statues bouddhistes aux autres nombreux intérêts tels que Ichigan Daishi, Fudo Myoo, Jizo, etc.
Au parc de Momijidani, juste derrière le sanctuaire d'Itsukushima, vous trouverez un chemin de promenade parfaitement entretenu depuis lequel un téléphérique se dirige vers le sommet du mont sacré "Misen". Le panorama à 360 ° qui s'étend depuis le sommet du mont Misen, entouré d’une forêt vierge est vénéré depuis les temps anciens. Si le temps est clair, vous apercevrez les îles de la mer intérieure de Seto. Il faut environ une demi heure a pied pour atteindre le sommet depuis la station de téléphérique en haut, et ce trajet est recommandé aux personnes en bonnes conditions physiques.
breakfast

Idées de choses à faire après le circuit

Visiter Hiroshima
Hiroshima, tristement célèbre pour avoir été victime de la bombe atomique en 1945, conserve de nombreux monuments et mémoriaux (musée mémorial pour la paix) qui nous rappellent ce jour tragique, on y voit encore  le dôme, lieu d’impact de la bombe, resté sur pied malgré l’impact. Hiroshima n’en reste pas moins une ville culturelle et artistique riche, et son musée d’art contemporain, conçu par l’architecte Kisho Kurokawa, vous comblera après votre voyage à Naoshima. Le musée organise de nombreuses expositions temporaires passionnantes d’artistes de talent. Vous pourriez également profiter d’une des croisières nocturnes de la baie d’Hiroshima pour  admirer les lumières de la ville entre les montagnes. Au sud de la ville, baladez-vous dans le magnifique jardin japonais de Shukkei-en dont le début de la construction remonte à 1620, un véritable lieu de paix au coeur de la ville.  

Onomichi et la route de Shimanami
Après avoir parcouru la mer de Seto,d’île en île, pourquoi ne pas visiter ses plus beaux endroits côtiers et villes pittoresques ? Nous vous recommandons pour cela, la petite ville côtière de Onomichi, à l’est d’Hiroshima. La ville compte de nombreux quartiers plein de charme, comme le quartier Yamate et ses petites ruelles en pentes, alignant temples et maisons traditionnelles. Certains temples sont nichés sur la montagne et permettent une vue imprenable sur la mer, parcourez la “route des temples anciens” pour les admirer. La ville compte de nombreux festivals dont le festival du Haïku au printemps, saison des cerisiers en fleurs, qui pourront vous inspirer pour vous essayer à l’écriture de ces petits poèmes Japonais. La ville est classée comme une des plus belles villes pour admirer les cerisiers en fleurs bien que parfaite à visiter à chaque saison.

A partir de Onomichi, il est également possible de profiter de la route Shimanami, que les plus sportifs aiment parcourir à vélo. Cette route traversant la mer intérieure de Seto, passe par de nombreuses îles et de superbes ponts depuis lesquels vous pourrez admirer des paysages exceptionnels.


Parc Tokiwa à Ube
Situé dans la ville de Ube, dans la préfecture de Yamaguchi au sud d’Hiroshima, le vaste parc de Tokiwa encercle un superbe lac où de nombreuses activités sont possibles. En plus d’être un lieu de promenade agréable, il bénéficie d’un musée d’art contemporain de qualité, organisant de nombreuses expositions et à l’extérieur du musée, on peut admirer de sublimes sculptures d’artistes de renom, tous les deux ans étant organisées les biennales de l’exposition des sculptures japonaises. Le parc abrite aussi un zoo, un parc d’attraction et de belles balades en bateau sur le lac.

Carte de l'itinéraire

Description

Idées de choses à faire jusqu'à la veille du circuit

★Ama-no-hashidate (Le pont du ciel)

Ama-no-hashidate, situé au nord de Kyoto, est l'une des trois vues les plus célèbres du Japon, notamment depuis le parc Kasamatsu que l’on rejoint par un téléphérique. On y admire un tombolo long de plus de 3.6km, est couvert par  plus de 8000 pins. Ce pont naturel permet de profiter d’une balade calme et agréable. On le nomme pont du ciel, car si on l’admire la tête en bas en entre les jambes, on a l’impression d’un pont suspendu dans les cieux. Ne manquez pas la visite des temples Chion-ji, temple de la sagesse, dont la construction remonte à l’an 808, et Nariaiji situé en haut de la montagne près du parc Kasamatsu.


Jardin des beaux arts de Kyoto

Le jardin des beaux arts de Kyoto fut dessiné par Tadao Ando, célèbre architecte japonais. C’est un véritable musée à ciel ouvert exposant des reproductions de grandes oeuvres sur des panneaux de porcelaine en extérieur, (on y admire par  “le jugement dernier” de Michel Ange), une première dans le monde de l’exposition. Tadao Ando a conçu le musée en harmonisant, lumière, eau, et des matériaux contemporains de verre et béton. On aperçoit au fond le jardin botanique et vous aurez l’impression d’être perdu au milieu d’une grande forêt. 


Kayabuki no sato à Miyama

A nord de Kyoto, il existe de nombreux endroits remarquables, où de nombreux villages traditionnels méritent le détour. Parmi ceux ci, que diriez vous de visiter un village isolé qui garde encore aujourd’hui l’architecture des temps anciens ? Pour les connaisseurs, Kayabuki-no-Sato est un village comparable au village de Shirakawa-go, situé lui dans la Préfecture de Gifu, avec ses maisons aux toits de chaume qui protègent les habitants des rudes hivers aux fortes chutes de neige. De plus, la nature et les paysages magnifiques qui l’entourent vous surprendront. Deux des maisons sont aujourd’hui transformées en musée ou l’on peut découvrir l’artisanat traditionnel local, l’intérieur des maisons de style japonais ancien, et également une galerie d’art. Après vous êtes baladé dans ce village apaisant et charmant, dont les couleurs changent à chaque saison, que diriez vous d’une petite randonnée dans la forêt Ashiyu pour profiter d’un tout autre panorama ?
 

Jour 1 : Kyoto

A l'hôtel au centre ville de Kyoto. 
veuillez faire le check-in vous-même.

Nuitée à Kyoto
Hôtel à Kyoto(☆☆☆)

Jour 2 :Kyoto~Le chateaux Himeji - Naoshima


Programme de la journée

[Kyoto] --- [ Himeji] : visite du chateau & déjeuner libre (non-inclus) --- [L'île de Naoshima] Nuitée dans le Musée Benesse House  

*billet d'entrée pour le chateau Himeji et pour le jardin Kokoen inclus

 




Vers la ville de Himeji par le train à grande vitesse "Shinkansen"


Le château Himeji
 
Le château Himeji, imposant et élégant, symbole de la ville de Himeji dans le département du même nom, est sans aucun doute l'un des plus pittoresques châteaux et l’un des mieux conservés du Japon. Il est aussi appelé "château du héron blanc" de par la couleur blanche de ses murs brillants en plâtre et le dessin similaire aux ailes de l’oiseau que forme l’architecture des corridors, des cours de défense et des murailles qui entourent le donjon principal. Il a été classé comme l'un des premiers patrimoines mondiaux, avec le temple Horyu Ji, à Nara par l'UNESCO en 1993 .
 
A l'époque d'Edo, au début de XVIIe siècle, au lendemain de la période de guerre civile, le  château a connu un véritable changement architectural et de nombreuses rénovations. A cette époque, un château n'avait pas vraiment pour rôle d’être la base militaire, mais plutôt politique et il est devenu un monument symbolique fort, montrant la puissance du seigneur qui gouvernait le domaine. Cependant, le château Himeji possède encore d’exceptionnelles caractéristiques militaires et c’est une véritable forteresse invincible, en même temps dotée d’élégance et d’une réelle beauté.
 
Autour du donjon principal, les murailles et les bâtiments défensifs sont installés en succession de trois allées en spirale de telle sorte que les attaquants, obligés de suivre cette route, n’avaient d’autre choix que de faire face aux dévastatrices pluies de flèches des archers qui défendaient le château. Cette structure particulière était appliquée seulement au château Edo, le plus grand château du Japon, et la résidence du Shogun à Edo (aujourd’hui Tokyo), dont la plupart des bâtiments ont disparu aujourd’hui.
 
A l’interieur du château, vous remarquerez la difficulté de prendre d'assaut cette forteresse remplie de pièges et autres nombreuses astuces défensives. Construire un tel château à Himeji avait pour but de surveiller les seigneurs de l’ouest du Japon, l’empereur à Kyoto et Osaka qui était l’ancien domaine de l’ennemi numéro 1 du Shogunat Tokugawa, et devenir la première ligne pour combattre le cas échéant. Au final, le château n’a pas eu lieu de tenir ce combat. Il a simplement été assiégé par l’armée de l’empereur à la fin du Shogunat Tokugawa au XIXème siècle et le seigneur s’est rendu sans employer la force.
 
Pendant la seconde guerre mondiale, bien que la ville de Himeji ait été entièrement dévastée par les bombardements, le château n’a quant à lui, subit que de légers dégâts. On raconte que les gens de Himeji ont pleuré face à ce miracle.
 
Il y a encore beaucoup d'anecdotes liées à  l'histoire du château et vous serez stupéfait de découvrir le charme caché qu’il possède derrière ses murs. La ville de Himeji a accompli un travail de rénovation sans précédent long de 6 ans (jusqu’à 2006) pour que le château, qui a déjà miraculeusement survécu à de nombreuses péripéties, puisse encore perdurer longtemps à l’avenir.
 
Il est certain que vous comprendrez pourquoi ce trésor national a été classé en haut de la liste du patrimoine mondial.
Benesse House sur l'île de Naoshima
breakfast, dinner, lunch

Jour 3 :Naoshima

Programme de la journée
[Naoshima]  → Visites libres dans l'île de Naoshima  toute la journée → [Naoshima] 



Naoshima - l'île de l'art -
 
Il s’agit de l’île principale de l’archipel de Naoshima, composée de 27 grandes et petites îles, flottant dans la mer intérieure de Seto, entre les département de Kagawa et d’Okayama.
À l'origine, c'était une île gouvernée par des pirates qui pillaient et pratiquaient le commerce maritime comme dans les autres îles de la mer de Seto.
Mais avec l’arrivée des temps modernes, les pirates furent chassés et la modernisation causa le déclin de l'agriculture et de la pêche causant le dépeuplement de l’île.
Ensuite, Naoshima accepta l'installation de la fonderie de métaux de Mitsubishi dans la partie nord pour lutter contre  la pauvreté. Mais la fumée sortie de la fonderie pollua l'air et détruit la nature environnante.
Durant la seconde moitié du XXe siècle, Mitsubishi se concentra sur le recyclage afin de protéger la nature pittoresque de Setouchi (la région de la mer intérieure de Seto et les zones côtières), et de devenir une zone écologique.
Par la suite, Benesse Corporation acheta une partie du terrain au sud de l'île où elle implanta ses infrastructures tout en respectant l’environnement, dans cette magnifique zone naturelle, afin de faire revivre  l’île comme véritable site touristique culturel.
Benesse prit la décision de collaborer avec Tadao Ando, l'architecte mondialement renommé, puis installa des infrastructures d’hôtellerie de plein air ainsi qu’un musée-hôtel. C'est ainsi que débuta l’histoire de Naoshima comme l’île d’art que nous connaissons aujourd’hui .
 A l’origine, les habitants de l’île étaient plus ou moins dubitatifs quant à ce projet, mais cette idée originale et inédite de faire de l’île entière un grand musée, et de rénover les vieilles maisons  abandonnées et désertes pour en faire de véritables oeuvres contemporaines, le “art house project”, commença à attirer l’attention du monde entier.
En 2010, la première Triennale de Setouchi  eut lieu à Naoshima et dans les îles situées aux alentours.
Aujourd’hui, Naoshima est encore en développement culturel et conserve toujours le leadership parmi les îles de Setouchi.
Bien que la longueur du littoral  soit d’environ 16 km, les sites touristiques se situent dans la moitié sud de l'île qui peut être divisée en trois parties : la zone ouest (le quartier Miyanoura), la zone est (le quartier Honmura) et la zone sud (les musées de Benesse et ses environs).
 
Il est possible de tout visiter à pied, mais pour gagner du temps, nous vous recommandons d'utiliser un bus local ou un vélo de location.
Comme il y a peu de bus chaque jour et que le nombre de places y est limité, il est conseillé de bien consulter les horaires et de ne pas se rendre à l'arrêt de bus au dernier moment, notamment en haute saison. S’il fait beau, il est vivement recommandé de se déplacer à vélo pour respirer la douce brise marine de Setouchi plutôt que de risquer de manquer le bus ou de l’attendre trop longuement.
 
A noter également que la route comprend des pentes plus ou moins escarpées, donc si vous ne vous sentez pas d’attaque, n’hésitez pas à louer un vélo avec assistance électrique.
 

《Zone Miyanoura》
  C'est la zone où se trouve le port principal de Naoshima  où accostent les ferries venus du port de Udo dans le département d'Okayama et du port de Takamatsu dans le département de Kagawa.
 
Vous apercevrez déjà, avant votre arrivée au port, l'une des oeuvres les plus représentatives de Yayoi Kusama, "Potiron rouge". Aujourd’hui, cette oeuvre est devenue le symbole de Naoshima et c’est la première chose que voient les touristes qui vont et viennent aux portes de l’île.  
 
Le terminal de ferry a été conçu par un duo architectural nommé SANAA, qui a fait le design du Musée d'art contemporain du XXIème siècle de Kanazawa et entreprend maintenant les travaux de rénovation pour l'ouverture du grand magasin parisien “La Samaritaine”.
 
Il existe diverses œuvres dans ce quartier, telles que le bain publique avant-gardiste rénové par Shinro Otake "I . love . YU" (qui signifie en japonais "J'aime l'eau chaude") et l'ancienne salle de pachinko (machine à sous) "Miyaura gallery six district" rénové par Yui Iiyama.


《Zone Honmura》
 
Il y a un autre port dans le quartier de Honmura situé à l'est de l'île,relativement petit et utilisé pour quelque petits ferries rapides qui partent et arrivent du port de Takamatsu, du port d'Uno et du port de l'île de Toshima.
  Le terminal de ce port a été aussi conçu par SANAA et fut achevé en 2017, il a un aspect de bulle composée des  sphères semi-transparentes.
 
Honmura est un ancien village de Naoshima et Benesse et Tadao Ando y ont entamé l’ "Art House Project" qui vise à redonner de la vie aux vieux bâtiments abandonnés et déserts en train de disparaître avec leurs souvenirs,  puis de transmettre dans le futur, des souvenirs de cet art parfaitement harmonisé avec les paysages qui l’entourent.
Actuellement, il existe sept œuvres reproduites par le "art house project", et il est facile de toutes les visiter à pied.
Vous verrez ces anciennes maisons s’être transformées tout en gardant l’aspect et l’esprit qu’elles dégageaient autrefois. Émerveillez-vous face à ces espaces où la vie quotidienne et la vie onirique se mélangent telles qu’à “Kadoya”, la première maison restaurée par l’“Art House Project”, où les oeuvres de Tatsuo Miyajima sont exposées comme "Go'o Shrine" de Hiroshi Sugimoto et "Minamidera" que Tadao Ando a conçu spécialement pour exposer le travail de James Turrell.
 
Dans le "ANDO MUSEUM", on se rend tout à fait compte de l’aspect et de l’ambiance préservée de l’ancienne maison qui caractérise le travail de Tadao Ando. Vous trouverez de nombreux cafés et restaurants branchés afin de vous détendre et profiter de l’atmosphère de ce village artistique entouré par la nature.


《Zone Musées et ses environs》
Le bus local parti du port Miyaura arrive au terminus Tsutsuji-so après avoir passé le quartier Honmura et le quartier Hozumi (l'ancien village de pêcheurs où se trouve aujourd'hui beaucoup de chambre d'hôtes).
 
Une belle plage appelée "Gotanji plage" bondée de baigneurs en été, se trouve devant le Tsutsuji-so.
Vous pouvez également admirer le fameux "Potiron jaune" de Yayoi Kusama, posé seul au bout d'un quai sailli dans la mer. A partir d'ici, le vélo est interdit et il vous faudra soit prendre la navette gratuite de Benesse, soit y aller à pied. Généralement, la navette part en fonction de l'arrivée du bus local, mais vous pouvez vous rendre, en environ 30 minutes à pied, au Musée d'art de Chichū situé un peu plus à l’ouest de Tsutsuji-so.
 
Il est très agréable de se promener en regardant les paysages du parc national Setonaikai et les oeuvres d'art en plein air. Le "Benesse House Museum" sera la première chose que vous verrez. Ce musée d’art, intégré à l’hôtel, a été conçu par Tadao Ando, centré sur un concept de “coexistence de la nature, de l’architecture et de l’art”. La plupart des oeuvres sont réalisées sur place par les artistes et exposées sur le terrain entier de l’hôtel, à savoir dans le jardin, les couloirs, le hall d’accueil et même dans les chambres. Ce véritable musée-hôtel accueille une clientèle qui peut ainsi dormir, se lever et passer la journée entourée par l’Art.
 
Le Musée Lee Ufan vous attend ensuite.
Ce musée est le fruit de la collaboration de deux grands artistes : Lee Ufan et Tadao Ando. A l’intérieure de la structure semi-souterraine conçue par Ando Tadao figurent les oeuvres de Lee Ufan, artiste mondialement connu pour avoir ouvert un nouvel horizon “mono-ha” dans le domaine de l’art contemporain.
 
De là, "Le Musée d'art de Chichu" et le quartier de Miyanoura sont faciles d’accès.
"Chichu" signifie souterrain en japonais, ce qui traduit bien l’emplacement  du musée situé sous terre. Ce musée a été aussi conçu par Tadao Ando spécialement pour exposer les oeuvres de trois grands artistes, Claude Monet, Walter de Maria et James Turrell.
Les bâtiments et les oeuvres sont unis et inséparables, et ne peuvent donc être vues qu’en se rendant sur place.
 
Bien que très populaire, le"Musée d'art de Chichu" reste sensible au concept de «lieu de réflexion sur les êtres humains et la nature». Et pour y éviter un nombre trop élevé de visiteurs au même moment et de gâcher cette ambiance, leur nombre est limité et la réservation est nécessaire.
Benesse House sur lîle de Naoshima
breakfast, dinner

Jour 4 : Naoshima-Inujima -Teshima

Programme de la journée
 
[Naoshima]  --- [l'île de Inujima] : déjeuner libre (non-inclus) --- [Teshima]

 

 Inujima
 
Inujima est à seulement 2,2 km de la ville d'Okayama et vous pouvez vous rendre sur cette petite île de 4 km de pourtour en 25 minutes environ depuis l'île de Teshima.
L'industrie des carrières s'est développée depuis les temps anciens grâce à la production du granit de bonne qualité utilisé pour la construction des murailles de divers châteaux ainsi que pour l’aménagement des ports.
 
On trouve de nombreux lacs et grottes à Inujima, du fait de l’extraction massive de pierres changeant littéralement sa topographie. Sa géographie initiale reste un véritable mystère. Après que l'industrie des carrières ait décliné, une fonderie de métal fut créée comme à Naoshima. Grâce à cela, environ 4 000 à 5 000 personnes vivaient temporairement sur cette petite île, mais la fonderie s’est arrêtée en raison de la fumée nuisible et du manque de compétitivité, puis la population a diminué et on ne compte que 47 habitants aujourd'hui.
 
En 2001, à l’instar de Naoshima, Benesse a lancé le "Inujima art project" dans le but de régénérer l’île, en achetant d’abord la fonderie de Inujima qui était en ruine. Le musée de la fonderie de Inujima a ouvert en 2008 dans le but d'exposer le futur reconstruit avec de l'énergie renouvelable et le développement de l'art sans oublier de rappeler l’aspect négatif de l'histoire de la fonderie qui dispersait autrefois la pollution par la fumée toxique. Hiroshi Sanbuichi qui a conçu "Naoshima Hall", une nouvelle salle communautaire à Naoshima, a prit en charge le design et certaines œuvres de Yukinori Yanagi, sur le thème de l’écrivain célèbre  Yukio Mishima, y sont exposés.
 
Comme à Naoshima , vous pouvez voir dans le village, les œuvres créées par des artistes prometteurs dans le cadre du "Inujima Art House Project". Amusez-vous à les comparer avec celles de Naoshima.
Minshuku sur l'île de Teshima
breakfast, dinner

Jour 5 :Teshima -Takamatsu

Programme de la journée
[Teshima]  ---  [visites dans l'île de Teshima]déjeuner libre (non-inclus) --- [Takamatsu] 




Teshima
 
Située à environ 25 minutes de Naoshima se trouve l’île de Teshima, une île dont le pourtour est de 20 kilomètres.
 
Grâce à sa pierre de bonne qualité, "Teshima-ishi", un tuf calcaire, Teshima a développé un grand nombre de carrières. L’île est aussi riche de ressources en eau ce qui lui permet de cultiver de nombreuses terres fertiles, en plus de ses compétences dans le domaine de l’industrie et de la pêche. Située au coeur de la mer intérieure de Seto, le paysage exceptionnel de ce site peut être admiré depuis le sommet du mont Danyama au centre de l’île.
 
Avec l’arrivée de la modernisation, la jeune population quitta l’île qui fît face à la montée de exode rurale et au vieillissement démographique. Mais le pire restait encore à venir. Le déversement illégal de déchets industriels (affaire de Teshima), qui débuta dans les années 70 a ensuite perduré pendant 16 ans, et  détériora sérieusement la richesse des sols, et l’environnement.
Après la découverte de l'affaire, la préfecture commença à effectuer des travaux de gestion des déchets suite au mécontentement des habitants. De nos jours, ces aménagements sont encore nécessaires pour  lutter contre cette image “d’île aux ordures” que reflète Teshima.
Aujourd’hui, elle connaît un renouveau artistique en étant choisie comme le lieux de la “Triennale de Setouchi”. Elle rayonne désormais à travers l’archipel et le monde comme véritable île de l’art, à l’instar de Naoshima. Peut-être ressentirez-vous, à travers les oeuvres artistiques, la tristesse, la lamentation et  l’espoir de l'île.
Hôtel à Takamatsu
breakfast

Jour 6 :Takamatsu - l'île de Megijima, l'île de Ogijima - Takamatsu

Programme de la journée
 
[Takamatsu]  --- [l'île de Megijima] déjeuner libre (non-inclus) --- [L'île de Ogijima]  --- [Takamatsu] 
 

Megijima
 
Située à environ 4 km de la côte de la préfecture de Kagawa, l’île de Megijima est accessible en  seulement en 20 minutes depuis le port de Takamatsu en Ferry.
C'est une petite île de 9 km de pourtour que vous pouvez facilement parcourir à vélo. (Cependant, elle peut être parfois assez vallonée, alors n’hésitez pas à emprunter un vélo avec assistance électrique).
Son nom signifie littéralement  “L’île de l’arbre femelle”, qui fait face à l’île de Ogijima, “l’île de l’arbre mâle”, qui est aussi appelé Onigashima, “l’île du démon”.
 
Onigashima est le repaire des démons dans l'histoire du célèbre conte de fée "Momotaro" , héros chasseur des démons. Il y a une grande grotte de 400 mètres de long qui aurait été creusée par l'homme environ 100 av. J.-C. près du sommet su Mont Washigamine dans la partie nord de cette île et on raconte que des démons y vivaient.
Il n'y a aucune preuve, ni motif particulier qui expliquerait pourquoi ces sortes d’ogres démons auraient vécu sur Megijima, mais on ignore toujours pourquoi une grotte d'une telle ampleur fut creusée ici.
Cependant,  la communauté de  Megijima s’amuse à mettre en avant cette légende.
 
À l'intérieur de la grotte, on trouve de nombreux “Onigawara” (Tuile représentant la tête d'un démon) fabriqués par les étudiants du département de Kagawa, spécialités de cette région ,avec quelques statues de démons de pacotille.
Comme vous pouvez trouver partout dans les îles des choses liées au démon, vous découvrirez l'image de ces démons japonais totalement différente de ceux du monde occidental. En vous rendant en haut de la grotte, vous verrez depuis un sommet, un magnifique panorama sur la mer intérieure de Seto à ne pas manquer !

 
Outre les démons,  le village de Megijima et son paysage unique mérite le détour. On y trouve partout des pierres empilées jusqu'à parfois 4 mètres de hauteur, appelées “Oté” et qui s’apparente à une sorte de labyrinthe une fois à l’intérieure. La raison principale de cet aménagement est de lutter contre les rafales hivernales venues du Mont Takato (qui culmine à 216 mètres).
Megijima est également choisie pour accueillir la Triennale de Setouchi et les installations artistiques sont exposées à divers endroits.
 
"Mékon (La racine féminine)" une école élémentaire fermée qui a été transformée en art par Shinro Ohtake, "Dandan no kaze (Du vent des terrasses)" par le céramiste  Yasuyoshi Sugiura, "Fuzai no Sonzai (Présence d'absence)" par l'artiste contemporain argentin Leandro Erlich etc. Vous pourrez voir les oeuvres exposées au festival.

Ogijima
 
Cette île est légèrement plus petite que l'île jumelée de Megijima et accessible en ferry depuis celle-ci en 20 minutes.
 
Ogijima possède également de nombreux villages aux rues similaires à Megishima, de grands empilements de pierre les protégeant des rafales, mais dans le but de soutenir les maisons construites sur des pentes abruptes. Étant aussi le lieu d’accueil de la Triennale de Setouchi, on y trouve diverses oeuvres qui se fondent dans le paysage pittoresque du village. N’ayant qu’un seul village, cette petite île est  facilement visitable à pied.
Vous pouvez y voir des œuvres telles que "L'âme d'Ogijima" sur le quai du ferry et "Arche marchante" sur le port de pêche, "Projet de la peinture murale d'Ogijima" et "Les bouteilles de la mémoire".
 
A une certaine époque, l'île fut appelée Nekojima, l'île des chats, et de nombreux touristes se rendaient sur l’île pour les regarder plutôt que de contempler les oeuvres nombreuses qui y sont exposées.
Le nombre des chats, nourris sans arrêt par les flots de touristes, avait tellement augmenté, qu’il fallut les castrer afin de retrouver l’atmosphère paisible d’autrefois. Vous pouvez cependant toujours en croiser de nombreux pendant votre balade.
Hôtel à Takamatsu (☆☆☆)
breakfast

Jour 7 :Takamatsu - Kurashiki - Miyajima

Programme de la journée
[Takamatsu]  ---  [Kurashiki]: déjeuner libre (non-inclus)  --- [Miyajima]

 


Le quartier historique de Kurashiki
 
Situé au centre de la ville de Kurashiki dans le département d'Okayama, conservant de nombreux biens culturels, y compris les résidences et les entrepôts de l'époque d'Edo et les bâtiments construits après l'époque Meiji, le vieux quartier de Kurashiki est désigné comme “zones préservées des ensembles de bâtiments traditionnels”.
 
Bien que Kurashiki était à l’origine un petit village de pêcheurs, à l’aube de l'époque d'Edo, le commerce s’y développa sous la protection du gouvernement en tant que domaine du shogunat. Des marchandises furent amenées et gardées temporairement dans les entrepôts, ce qui baptisa la ville de  "Kurashikichi (Kura=entrepôt, Shiki=posé, Chi=endroit)".
 
Le long de la rivière Kurashiki, vous pouvez voir les manoirs avec les murs en plâtre blanc et les entrepôts aux murs noirs et blanc à carreaux. Les commerçants ont efficacement utilisés la marée montante et descendante de la rivière pour transporter des marchandises. Ensuite, sans la protection du gouvernement après la fin de shogunat, la ville de Kurashiki a connu un important déclin économique. Cependant, l'esprit commerçant cultivé pendant la période d'Edo a absorbé la culture occidentale et s’est bien adapté à la modernisation.
 
De plus, ce quartier n’a connu ni les dommages de la guerre, ni les catastrophes naturelles et conserve encore aujourd’hui de magnifiques paysages harmonisés avec l'architecture traditionnelle de la période Edo et de l'architecture occidentale depuis l'époque de Meiji.
Kurashiki a fait de nombreux efforts pour préserver ces paysages dès l'origine, et les anciens bâtiments ont également été rénovés sans être démolis, se concentrant sur la volonté d’accueillir au mieux les visiteurs.
 
Afin de ressentir au mieux l'ambiance exotique, vous n'avez qu'à vous promener dans les rues pittoresques de ce beau quartier et parcourir tranquillement les boutiques et les cafés.
Vous trouverez aussi l’attraction populaire d’une promenade en bateau traditionnel sur la rivière Kurashiki ! Voguant au fil du courant de la rivière, autrefois bondée de bateaux de marchandises, vous pourrez profiter d’une vue d’ensemble des bâtiments remarquablement bien préservés à bord d’un bateau traditionnel.
 
De plus, ce quartier regorge de sites touristiques tels que la vieille maison d'un grand commerçant, une brasserie de saké dans un bâtiment traditionnel, le musée d'art Ohara qui est le premier musée de peinture occidental et possède des oeuvres de grands peintres comme El Greco, Matisse, Monet, Gauguin etc.


Arrviée à Miyajima à la fin d'après-midi.
Hôtel à Miyajima (☆☆☆)
breakfast

Jour 8 :Miyajima

Programme de la journée
 
[Miyajima] : Visites libres dans l'île de Miyajima
 

Miyajima - l’île sacrée-
 
D’après d’anciennes archives, Miyajima serait classée parmi l'un des trois sites les plus pittoresques avec Matsushima à Tohoku et Amanohashidate à Kyoto. Cette île est aujourd'hui enregistrée sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
 
Cette île est une terre de Foi depuis l'Antiquité et s'est développée au XIIe siècle après que Kiyomori Taira, le seigneur le plus puissant de l'époque, ait protégé le sanctuaire de Itsukushima, puis achevé la base du bâtiment actuel. Depuis, après de nombreux incendies, le sanctuaire fut reconstruit et agrandi.
 
Vous pouvez y accéder du port de Miyajima Guchi  en ferry en seulement 10 minutes et vous pourrez y admirer un grand torii (portail traditionnel à l'entrée de l'enceinte d'un sanctuaire shintoïste) debout sur la mer se rapprocher progressivement.
 
Le torii actuel de couleur vermeille de 16,6 m de hauteur et d’un poid de 60 t est le 8ème depuis des générations et fut construit en 1875.
 
Vous pouvez même marcher jusqu'à celui-ci à marée basse.
Ce sont les cerfs qui vous accueilleront dès votre arrivée au port de Miyajima.
Le parc de Nara et Miyajima sont les sites touristiques les plus célèbres où croiser ces animaux sauvages au Japon. Les deux sont des cerfs de la même espèce, mais il existe de nombreuses différences dans leur caractère et dans la manière d'être traités.
 
Le cerf de Miyajima est plus petit que celui de Nara, mais son tempérament semble parfois plus agressif. Le cerf de Nara a été honoré comme un messager de Dieu depuis les temps anciens, maintenant il est protégé en tant que monument naturel,et est devenu une véritable attraction.
 
D'autre part, les circonstances sont légèrement différentes à Miyajima, le cerf à Miyajima n'est ni un messager de Dieu ni un trésor naturel.
L’île entière est censée être un lieu sacré et l’atteinte à tout être vivant est interdite, si bien qu’il est impossible de stopper leur prolifération.
 
À Miyajima, il est strictement interdit de nourrir les cerfs, mais si un cerf affamé se rapproche pour chercher de la nourriture, il est fort probable qu’il avale n'importe quel produit en papier par méprise. Vous devez donc faire attention au contenu de votre sac et aux choses que vous avez dans la main. Cependant n'ayez crainte car ils restent toutefois des animaux inoffensifs.
Vous pouvez voir le sanctuaire d’Itsukushima en traversant le port et la rue commerçante  animée d'Omotesando. Ce sanctuaire de couleur vermeille possède un style de bâtisse noble appelé “Shindenzukuri”, qui relie le hall principal et les autres bâtiments, avec les couloirs aérés.
Comme la plupart des bâtiments sont bâtis dans l'océan, à marée haute, des pilotis immergés dans l’eau les soutiennent et on croirait voir un sanctuaire flottant sur la mer.
 
Avec le niveau de la marée montante de l'automne jusqu’au début de l'hiver, de l'eau peut parfois pénétrer dans les couloirs, ce qui peut entraîner la fermeture de l’accès au sanctuaire pendant quelques heures. Pourtant, malgré cet emplacement vulnérable aux typhons et aux tempêtes, il est miraculeux que les installations importantes du sanctuaire n’aient  jamais subi de dégâts majeurs jusqu’à présent.
Le site incontournable de la visite de Miyajima est bien sûr le sanctuaire Itsukushima, flottant dans la mer, mais il y en existe beaucoup d'autres dignes d'être visités. En continuant la visite après avoir quitté le sanctuaire Itsukushima, nous atteignons le plus vieux temple de l'île appelé "Daisho-in".
 
Dans le bâtiment principale, vous découvrirez l’esprit du bouddhisme en marchant sous l’enceinte du bâtiment baigné dans l’obscurité totale.
 
Dans la grotte de l'enceinte, il est dit que vous pouvez recevoir immédiatement une bénédiction de bouddha équivalente à celle reçue lors de l’accomplissement du  pèlerinage aux 88 temples de Shikoku.
 
Vous pouvez aussi trouver beaucoup de statues bouddhistes aux autres nombreux intérêts tels que Ichigan Daishi, Fudo Myoo, Jizo, etc.
Au parc de Momijidani, juste derrière le sanctuaire d'Itsukushima, vous trouverez un chemin de promenade parfaitement entretenu depuis lequel un téléphérique se dirige vers le sommet du mont sacré "Misen". Le panorama à 360 ° qui s'étend depuis le sommet du mont Misen, entouré d’une forêt vierge est vénéré depuis les temps anciens. Si le temps est clair, vous apercevrez les îles de la mer intérieure de Seto. Il faut environ une demi heure a pied pour atteindre le sommet depuis la station de téléphérique en haut, et ce trajet est recommandé aux personnes en bonnes conditions physiques.
breakfast

Idées de choses à faire après le circuit

Visiter Hiroshima
Hiroshima, tristement célèbre pour avoir été victime de la bombe atomique en 1945, conserve de nombreux monuments et mémoriaux (musée mémorial pour la paix) qui nous rappellent ce jour tragique, on y voit encore  le dôme, lieu d’impact de la bombe, resté sur pied malgré l’impact. Hiroshima n’en reste pas moins une ville culturelle et artistique riche, et son musée d’art contemporain, conçu par l’architecte Kisho Kurokawa, vous comblera après votre voyage à Naoshima. Le musée organise de nombreuses expositions temporaires passionnantes d’artistes de talent. Vous pourriez également profiter d’une des croisières nocturnes de la baie d’Hiroshima pour  admirer les lumières de la ville entre les montagnes. Au sud de la ville, baladez-vous dans le magnifique jardin japonais de Shukkei-en dont le début de la construction remonte à 1620, un véritable lieu de paix au coeur de la ville.  

Onomichi et la route de Shimanami
Après avoir parcouru la mer de Seto,d’île en île, pourquoi ne pas visiter ses plus beaux endroits côtiers et villes pittoresques ? Nous vous recommandons pour cela, la petite ville côtière de Onomichi, à l’est d’Hiroshima. La ville compte de nombreux quartiers plein de charme, comme le quartier Yamate et ses petites ruelles en pentes, alignant temples et maisons traditionnelles. Certains temples sont nichés sur la montagne et permettent une vue imprenable sur la mer, parcourez la “route des temples anciens” pour les admirer. La ville compte de nombreux festivals dont le festival du Haïku au printemps, saison des cerisiers en fleurs, qui pourront vous inspirer pour vous essayer à l’écriture de ces petits poèmes Japonais. La ville est classée comme une des plus belles villes pour admirer les cerisiers en fleurs bien que parfaite à visiter à chaque saison.

A partir de Onomichi, il est également possible de profiter de la route Shimanami, que les plus sportifs aiment parcourir à vélo. Cette route traversant la mer intérieure de Seto, passe par de nombreuses îles et de superbes ponts depuis lesquels vous pourrez admirer des paysages exceptionnels.


Parc Tokiwa à Ube
Situé dans la ville de Ube, dans la préfecture de Yamaguchi au sud d’Hiroshima, le vaste parc de Tokiwa encercle un superbe lac où de nombreuses activités sont possibles. En plus d’être un lieu de promenade agréable, il bénéficie d’un musée d’art contemporain de qualité, organisant de nombreuses expositions et à l’extérieur du musée, on peut admirer de sublimes sculptures d’artistes de renom, tous les deux ans étant organisées les biennales de l’exposition des sculptures japonaises. Le parc abrite aussi un zoo, un parc d’attraction et de belles balades en bateau sur le lac.
IMPORTANT A SAVOIR
  • Les enfants doivent être accompagnés d'un adulte.

  • Veuillez nous indiquer au moment de la réservation la présence de toute personne à mobilité réduite ou souffrant de problèmes de santé nécessitant la mise en place de dispositifs particuliers durant l’itinéraire.

  • Veuillez indiquer tout régime alimentaire spécial au moment de la réservation.

  • Afin d’assurer le départ du circuit, un minimum de 4 personnes est demandé. En cas de réservation individuelle, elle ne sera confirmée que lorsque le nombre minimum de participant sera atteint.

  • Le voyagiste se réserve le droit d'annuler l’excursion 30 jours avant la date du départ quand le nombre minimum n’est pas atteint.

  • Les retards, les visites abrégées ou les endroits non visités dans l'itinéraire en raison de la circulation, de la météo ou d'autres circonstances ne sont pas soumis à un remboursement.

  • L'ordre de l'itinéraire peut être modifié en fonction de la circulation, de la condition de météo et des horaires d'ouverture.

  • Le prix est exprimé par personne sur la base d'une réservation en chambre double/twin.

  • Prévoir un supplément pour les personnes voyageant seules. La majorité des ryokans ne proposent pas de chambre simple.

  • Toutes les réservations doivent être confirmées au plus tard 30 jours avant le départ.

INFOS COMPLEMENTAIRES
  • Vous avez la possibilité de  vous loger dans plusieurs types d'hébergement pour bien vous immerger dans notre culture.Veuillez consulter “Hébergement

  • Veuillez noter que les transports en commun seront utilisés au cours de ce circuit.Veuillez consulter “Déplacements”.

  • Voyager au Japon, c’est aussi découvrir sa cuisine variée et fascinante. C’est pour cela que nous privilégions une liberté pour les repas du midi et du soir dans certains endroits de l’itinéraire. Vous serez surpris par le nombre important de restaurants au Japon et leur rapport qualité prix fortement avantageux. Veuillez consulter “Repas”.

  • Un sac de taille moyenne contenant vos biens personnels est indispensable, car votre valise principale sera transférée d'un hôtel à l'autre tous les 2 ou 3 jours au cours du voyage. Veuillez consulter “Transport des bagages” dans la rubrique  détails.

  • Activité modérée de marche à pied incluse. Veuillez porter des chaussures de marche confortables.

  • Cette itinéraire comporte des périodes de temps libre. Vous pourrez ainsi profitez de sites d’intérêts comme bon vous semble, en notant bien l'absence de transport durant cette période. Toutes dépenses effectuées lors des temps libres sont à vos frais.

  • Veuillez vous renseigner sur les informations pratiques dans la page: Conseils et idées de voyages.

  • Les photos sont utilisées à titre indicatif seulement.

 

<Climat>

 

Température moyenne (en degrés Celsius)

Temp. moyenne

janv.

févr.

mars.

avr.

mai.

juin.

juil.

août.

sept.

oct.

nov.

déc.

Naoshima

4.7 5.1 8.1 13.4 18.1 22.5 26.8 27.7 23.6 17.3 12.1 7.2

Takamatsu

6.2 6.4 9.0 15.7 20.8 22.8 28.7 29.4 23.9 18.4 11.9 6.4

Miyajima

5.2 6.0 9.1 14.7 19.3 23.0 27.1 28.2 24.4 18.3 12.5 7.5
LE PRIX COMPREND
  • Les services d’un accompagnateur japonais francophone tous les jours.

  • Les petits-déjeuners et repas mentionnés dans l’itinéraire.

  :7 petit-déjeuners, 1déjeuners, 3diners

  • Tous les transports mentionnés dans l’itinéraire.

  • L'hébergement  pour 7 nuits

  :1nuit à Kyoto,2 nuits à Naoshima(Benesse House),1nuit à Teshima(Minshuku) 2nuits à Takamatsu, 1nuit à Miyajima

*Remarque: L'hébergement sur l'île de Teshima sera un Minshuku. Selon la disponibilité , il est possible de passer la nuit à Naoshima.

  • Les visites ,les activités et les droits d’entrée dans les sites mentionnées dans l’itinéraires.

  • Le frais de transport de votre valise d’un hôtel à l’autre de tous les deux ou trois jours

    *Un tarif enfant est disponible pour l’hébergement, ainsi que la possibilité d’un tarif spécial dans certains cas pour les chambres partagées par plus de 3 personnes. Veuillez nous consulter pour plus de détails sur la page de réservation.

LE PRIX NE COMPREND PAS
  • Les vols internationaux

  • Les assurances

  • Les dépenses personnelles

  • Les repas non mentionnées dans l’itinéraires

  • Les transports, les activités, les droits d’entrées non mentionnées dans l’itinéraire

  • les pourboires (facultatifs)

    *Si vous souhaitez prolonger votre séjour (avant ou/et après le circuit) merci de nous consulter.

Dates & Prix

Cliquez sur la date pour réserver.
61