Kawagoe

Kawagoe, appelée “La petite Edo”, conserve à merveille l’architecture de l’époque ancienne. Les vieux quartiers de l’époque sont inscrits dans la liste de protection du patrimoine traditionnel japonais.
Autrefois, Kawagoe fut nommée la “mère Edo” dû à son développement considérable à cette époque.
Cette ville était riche grâce son agriculture importante, ses cultures de thé, de patates douces et tant d’autres marchandises qui transitaient le long du fleuve Shinbashi et Iruma en direction de Edo. Ceci baptisa la ville  également de “cuisine d’Edo”.
Ce sont aujourd’hui plus de 7 millions de visiteurs qui s’y déplacent chaque année et sa réputation ne cesse de s’étendre aux quatres coins du monde. De plus, la ville de Kawagoe décrit de manière précise l’évolution architecturale du Japon de la fin du XIXème siècle à la première moitié du XXème siècle, véritable période de transition.

 

Le vieux quartier regorge de sites d’intérêts à ne pas manquer, comme les anciennes échoppes de bonbons traditionnels dans le quartier de Kashiya Yokocho. Vous verrez également un grand clocher de bois ancien abritant une magnifique horloge, ce qui était très rare à cette époque. Non loin de là se trouve le musée de Kawagoe qui expose des chars traditionnels qui paradent lors des festivités de la ville. Vous pourrez vous détendre dans un des cafés de style “Edo” avant de visiter les boutiques de souvenirs, proposant tissus, et objets variés. Continuez ensuite votre balade et goûtez les délicieux mets locaux à emporter des nombreuses échoppes ponctuant les vieilles ruelles. Vous aurez aussi l’occasion de déguster différents sakés de Saitama vendus dans un système de distributeurs automatiques (4 petits verres de saké pour 500 yens).
    


Blogs concernés

Découverte des 5 petites villes traditionnelles à deux pas de Tokyo
Voyage au Japon : le tapis rouge de la floraison des lycoris
該当する商品がありません