Guide de voyage dans la préfecture de Gifu : découverte du patrimoine mondial, de la culture et des traditions japonaises.

12 Aug 2019


Vue d’ensemble de la préfecture de Gifu

En commençant par les maisons traditionnelles au toit de chaume du village de Shirakawago classé au patrimoine mondial, en passant par les rues anciennes de Hida Takayama, puis les alpes japonaises du nord, les sources chaudes abondantes de Gero Onsen, le lieu légendaire de la cascades de Yoro,  la tradition millénaire de l’Ukai (technique de pêche utilisant un cormoran pour attraper le poisson de rivière) dans la rivière Nagara, le château de Gifu à Magome juku...Que diriez vous de vous détendre lors d’un séjour dans la préfecture de Gifu riche d’histoire, de nature et de culture ?

Lieux à ne pas manquer :
 

‐ Le village traditionnel de Shirakawago : il fait partie du patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 1955 avec le village de Gokayama dans la préfecture de Toyama et est le 6ème site du Japon à avoir été classé au patrimoine mondial.  

‐ Hida Takayama et les alpes japonaises du nord : anciens quartiers traditionnels et sites remplis de nature. 

‐ Magome-juku : 43ème station étape de l’ancienne route Nakasendo. Un voyage dans le temps sur les routes pavées de l’époque Edo.

‐ Hida Furukawa : pourquoi ne pas se balader dans la petite ville rurale qui inspira plusieurs scènes du dessin animé “Kimi no na wa”.

Spécialités culinaires :
 

- Boeuf de Hida : élevé dans la région de Hida, ce boeuf noir est le roi de la préfecture de Gifu, avec une texture fine et une chaire si tendre qu’elle fond dans la bouche. On ne peut citer le gourmet de Takayama sans mentionner ce boeuf. Déguster le de toutes sortes : en steak, sukiyaki (sorte de pot au feu), hambagu (steak de Hambourg à la japonaise). 

Le ayu grillé au sel de la rivière Nagara (été) : poisson fraîchement pêché en été dans la région de Gifu. 

- Botan nabe(hiver):plat de montagne, il s’agit d’une sorte de pot au feu à la viande de sanglier. Botan signifie en japonais pivoine et le plat porte ce nom car avant sa cuisson, la viande disposée dans le plat y fait penser (photo à droite)

Artisanat local

Wagasa de Gifu (parapluies traditionnels):la fabrication des wagasa de Gifu est un artisanat datant de l’époque Edo et souvent pratiqué par les samouraïs. De nos jours, on trouve encore de nombreux ateliers de wagasa dans le quartier de Kano dans la ville même de Gifu. 

-Les lanternes en bambou de Gifu : lanternes de bambou délicatement enveloppées de papier Mino (un papier traditionnel japonais de grande qualité). La lumière douce de cette lanterne apaise les coeurs. 

- Minoyaki (potterie japonaise traditionnelle):Céramique japonaise de qualité fabriquée dans la région de Tono. (sud est de la préfecture de Gifu)

 

Activités 

- La pêche Ukai:Sur la rivière Nagara, la pêche traditionnelle Ukai à lieu du 11 mai au 15 octobre. Cette forme de pêche utilisant un cormoran pour attraper le poisson Ayu est un rituel religieux et culturel aujourd’hui  devenue également une véritable attraction touristique.

- Rafting sur la rivière Nagara : de la fin avril au début du mois de novembre, la descente des rapides en rafting de la rivière Nagara est très populaire. 

- Expérience de la fabrication de céramique : Gifu continue l’artisanat de la potterie depuis l’époque Momoyama (FIn XVIème- début XVIIème siècle). On peut participer à de nombreux ateliers partout dans la préfecture. 

- Promenade en Kimono à Hida Takayama : Louer un kimono à Takayama, on vous aidera à vous habiller pour que vous puissiez vous balader dans les vieilles ruelles de la ville vêtu de cet habit traditionnel. Vous recevrez également une photo souvenir


Evénements / festivals

- Hida furukawa matsuri:”Bien culturel national important”, ce festival fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. c’est un des festivals nus du Japon qui a lieu chaque année le 19 et 20 avril et où sont joués des musiques traditionnelles rythmés par le son des Taïko (tambours) qui accompagnent le défilé de chars de parade somptueux et des mikoshi. (petits sanctuaires portatifs que les prêtres shinto font défiler dans les rues).

Gujo odori:Elle fait partie des trois plus grandes danses de bon odori au Japon (la fête des morts).  Cette danse Obon se déroule dans la ville château de Hokumino. Elle est classée bien culturel national important. Ce festival est l’un des plus longs du Japon et se déroule de la mi-juillet au moi de septembre.

- Takayama matsuri:Le festival de Takayama se tient chaque année du 14 au 15 avril au temple Hiei. le sanno de printemps et du 9 au 10 octobre, le festival de l’automne. C’est l’un des trois grands festivals du Japon. 


 Cliquez ici pour découvrir nos circuits dans la région de Gifu, et participez aux plus grands festivals du Japon !