Le sâdo : la cérémonie du thé

24 Apr 2014


Bien que originaire de Chine, la cérémonie du thé s'est particulièrement bien développée au Japon. C'est une tradition très ancienne où les maîtres de cérémonies usent encore du thé vert en poudre, appelé mAtcha,  comme on le faisait déjà bien avant le XIIème siècle. C'est à cette époque que le sâdo (cérémonie du thé), prend égalment une figure spirituelle, notamment dans le bouddhisme Zen, bien qu'il soit déjà à la base, une tradition en harmonie avec l'homme, la nature, et le divin. 

Au départ le sâdo était pratiqué dans de grandes salles décorées, et on servait le thé dans des ustensils luxueux. Mais vers le XVème siècle, la tradition évolue vers la simplicité, notamment l'arrivée du bouddhisme Zen du monastère de Daitokuji à Kyoto.  

Avant la cérémonie à proprement parler, les invités doivent se purifier en se lavant les mains et en se rinçant la bouche. Une fois cela fait, ils se dirigent vers la salle de thé, en passant par une entrée basse conçue ainsi pour leur rappeler qu'ils sont tous égaux. 

Il est d'usage d'admirer, s'il y a, les parchemins de la salle de thé ou à défaut, les décorations. Puis, les invités s'assoient, dans la position Seiza, comme vous pouvez le voir sur la photo. 

Un premier repas léger est servi, suivi de sucreries. Puis les invités retournent attendre, à l'extérieur de la salle de thé, (généralement, sous une tonnelle dans le jardin adjacent) que le maître de thé les rappellent. 

De là, chaques ustensiles composant le service à thé sont soigneusement lavés devant les invités, dans un ordre précis. Un thé vert est ainsi préparé par le maître, en silence, qui sera par la suite servi aux invités. Ces derniers boivent le thé dans le même bol et au même endroit, ce qui symbolise un lien qui les unit entre eux. 

L'invité recevant le bol procède de la manière suivante; il place tout d'abord le bol entre lui et l'invité suivant et s'excuse, en s'inclinant, de boire en premier. Puis le bol sera placé en face de ses genoux et de la même manière, il s'inclinera pour remercier l'hôte. 

Le bol sera ensuite placé dans la paume de la main gauche. Il fait tourner ce dernier de manière à ce qu'il ne boit pas sur l'avant du bol, boit une petite gorgée, essuie l'endroit d'où il a bu le thé avec ses doigts et tourne le bol dans sa position originelle (c'est à dire, l'avant du bol, face à lui). Il le repose sur le tatami, le reprend dans ses mains pour l'admirer, puis le passe à l'hôte qui se trouve à côté de lui. 

Cela a l'air très simple quand on le lit, mais ceci n'est qu'un résumé de la cérémonie en elle-même. La posture, les gestes sont vraiment très important. Couplé au fait que la cérémonie peut durer jusqu'à 4h, la position en Seiza est vraiment difficile à garder. Mais cela reste une jolie cérémonie et une jolie expérience à connaître au moins une fois. 

Vous voulez découvrir tenter l'expérience et apprendre comment se déroule une cérémonie du thé, l'agence de voyage Peak Experience Japan vous propose une expérience dépaysante et enrichissante du Japon. 

Excursion cueillette du thé japonais et ancien quartier de Kawagoe.